Accueil > Gironde > Bordelais > Saint-Médard-en-Jalles

Saint-Médard-en-Jalles

Saint-Médard-en-Jalles a construit son patrimoine grâce au pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et sa prospérité économique sur l’industrie poudrière.

Les plus anciennes traces d’habitat remontent aux vestiges des camps romains et industries militaires. En 1987, des travaux de drainage mettent également au jour les vestiges d’une nécropole mérovingienne. Sur la trentaine de sarcophages découverts, deux datent du VIe ou du VIIIe siècle. Déjà les travaux de reconstruction du dépositaire en 1973 et 1974 avaient permis de retrouver huit sépultures et des pièces de monnaie des XIIIe et XIVe siècles.

Dans l’une des tombes, la découverte d’une coquille Saint-Jacques confirme la place importante de la cité sur le chemin des pèlerins vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Les spécialistes ont toujours été étonnés par l’importance de l’église paroissiale par rapport à la faible population du village. Or, cette relative grandeur s’expliquerait par le pèlerinage. En effet, les pèlerins étaient obligés de séjourner plusieurs jours dans la ville, avant de pouvoir passer la Jalle à gué. La cité a les mêmes limites depuis quatorze siècles.

D’un point de vue économique, Saint Médard, à l’image de ses voisins, est surtout une zone rurale, dominée par diverses cultures. En 1660, l’activité connaît cependant un important bouleversement. Jean Dupérier, marchand à Bordeaux, acquiert des terres en bordure de la Jalle pour construire quatre moulins à poudre. C’est l’acte de naissance de l’élément clé du dynamisme de la ville. Après une importante explosion, au cours de laquelle Duperier décède, les moulins sont détruits.

Berthelot reprend l’idée et crée les Poudreries Nationales. Il décide d’utiliser l’énergie de la rivière pour fabriquer la poudre qui est ensuite envoyée aux arsenaux de Bordeaux et dans les Pyrénées. C’est une industrie à risque, et les incendies et explosions se multiplient. En 1783, un orage détruit les moulins et l’explosion ébranle toutes les maisons du bourg. La ville est alors surnommée « Fulminante sur Jalis ».

La Révolution et l’Empire sont deux époques d’intense production. En 1876, les moulins comptent 55 employés. Mais, au début du XXe siècle, la vétusté des installations entraîne leur destruction. Les moulins sont très vite remplacés par les structures modernes de la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE). Elle regroupe sur le site les sociétés Roxel et SNPE Matériaux énergétiques (SME) spécialisées dans le domaine des systèmes de propulsion à poudre (pour les secteurs civils et militaires) et dans la sécurité automobile (Air Bag).

Sa présence a permis l’implantation d’importantes entreprises du secteur de l’aéronautique et de l’espace telles que CAEPE et EADS ST. Ces entreprises ont bénéficié de conditions idéales pour installer sur la commune leurs unités de production et leurs centres d’essais.

Plus grande ville de la Communauté urbaine de Bordeaux, Saint-Médard-en-Jalles peut se prévaloir d’être une véritable « ville espace ». La moitié du territoire est en effet constituée de zones rurales.


Commune

  • Code postal : 33449
  • Nom des habitants : Saint-Médardais, Saint-Médardaises
  • Superficie : 8527 hectares
  • Population : 25566 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du saint éponyme.

    le blason comporte plusieurs symboles qui font allusion aux différentes facettes et activités de la ville : les coquilles Saint-Jacques font référence à la place de la cité sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle ; la salamandre représente l’activité de la poudrerie ; les anneaux olympiques montrent l’engagement sportif de la municipalité. Enfin, la présence du léopard d’Aquitaine rattache Saint-Médard à Bordeaux et à sa communauté urbaine.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Médard-en-Jalles : 05 56 57 40 40


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Saint-Médard-en-Jalles au fil du temps, RIS, BibTeX.

Ville de saint-Médard (1990). Saint-Médard-en-Jalles, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite