Accueil > Gironde > Bordelais > Saint-Médard-d’Eyrans

Saint-Médard-d’Eyrans

Mi-urbaine, mi-rurale, Saint-Médard-d’Eyrans est une petite ville dont l’économie se partage entre activités industrielles et viticoles. Ses origines sont très anciennes, comme le prouvent les trésors de son patrimoine.

Des objets archéologiques provenant de sites préhistoriques : silex, poteries et d’une villa gallo-romaine : monnaies, poteries, statuettes - indiquent l’ancienneté de l’occupation humaine à Saint-Médard-d’Eyrans. Les plus belles pièces trouvées dans la commune sont assurément deux sarcophages historiés datés du IIe siècle. Ils sont finement sculptés dans un marbre très blanc provenant de l’île grecque de Paros. D’autres sarcophages, conçus en pierre brute durant l’époque mérovingienne, figurent également au patrimoine de la ville.

Une église romane est bâtie au XIIe siècle dans les palus (marécages) de Saint-Médard-d’Eyrans, situation qui vaut à cet édifice de souffrir des effets de fréquentes inondations. En conséquence, décision est prise au XVIIe siècle de la démonter pierre par pierre et de la reconstruire sur une hauteur.

À cette époque et comme nombre de communes girondines, Saint-Médard-d’Eyrans abrite des domaines viticoles. L’un des plus anciens est celui du château d’Eyran : il produit du vin depuis le XIVe siècle.

Hormis les deux sarcophages historiés qui se trouvent au Louvre, les remarquables vestiges préhistoriques et gallo-romains de Saint-Médard-d’Eyrans sont visibles au musée d’Aquitaine à Bordeaux.


Commune

  • Code postal : 33448
  • Nom des habitants : Saint-Médardais, Saint-Médardaises
  • Superficie : 1272 hectares
  • Population : 2674 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    du saint éponyme, évêque de Noyon entre 456 et 560 et de eyre, “ eau ”, “ marais ” et ran, “ grenouille ”.

    les couronnes de marquis et de baron sont les symboles des familles nobles du lieu, la croix de Jérusalem, ou potencée, évoque l’ordre du Saint-Sépulcre, la croix d’évêque, la fleur de lis et les abeilles sont les attributs de saint Médard, le bâton de pèlerin et les coquilles Saint-Jacques évoquent les pèlerinages, les rainettes font référence à l’étymologie du nom de la commune et la vigne qui s’enroule autour d’une carassone est celle de Pessac-Léognan.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Médard-d’Eyrans : 05 56 72 70 21.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite