Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Martin-l’Astier

Saint-Martin-l’Astier

Saint-Martin-l’Astier se caractérise par sa situation naturelle entre eau et forêt et par sa remarquable église du IXe siècle qui conserve une curieuse tour octogonale.

Située dans la vallée de l’Isle, sur des collines couvertes des sables du Périgord, dans la forêt de la Double, la commune connaît l’occupation humaine dès l’époque gallo-romaine.

L’histoire de Saint-Martin-l’Astier est étroitement liée aux communes avoisinantes et du département. Saint-Martin-l’Astier subit la guerre de Cent Ans et les outrages des guerres de Religion qui touchent fortement le Périgord.

Ces longues années de troubles s’accompagnent de la destruction des vestiges. Par la suite, la commune connaît une longue période de calme et consacre son activité à la culture de céréales.

Aujourd’hui, Saint-Martin-l’Astier est une commune rurale qui continue à tirer ses revenus de la culture céréalière, mais surtout, sa situation en forêt de la Double la destine à la sylviculture, ainsi qu’à l’élevage ovin et des volailles.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Martinois, Saint-Martinoises
  • Superficie : 940 hectares
  • Population : 137 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Isle

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de Saint-Martin-l’Astier vient de la donation de l’église Saint-Martin à Saint-Astier au milieu du XIIe siècle. On relève alors le nom de Sanctus Martinus de Laster en 1144. Son nom évolue en Saint-Martin-l’Astier en 1382, c’est-à-dire la désignation géographique de la commune par rapport à Mussidan.

    Le nom de la commune se compose du nom de saint Martin et d’Astier. Saint Martin, né en Hongrie, est un soldat romain. En Gaule, près d’Amiens, il donne son manteau à un pauvre grelottant. Astier, tiré du préceltique à moins que ce soit du latin aestuarium dont est issu le mot estuaire désigne un fossé de communication, un bras secondaire de rivière ou simplement un emplacement facilement inondable ou un endroit marécageux.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Martin-l’Astier : 05.53.81.06.40

Office de tourisme de Mussidan : 05.53.81.73.87


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). “DORDOGNE”, in Académie des inscriptions et belles-lettres Paris (édité par), Carte archéologique de la Gaule, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire Amboise Aquitaine, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hondé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite