Accueil > Gironde > Bordelais > Saint-Louis-de-Montferrand

Saint-Louis-de-Montferrand

Marécageuses, les terres de la presqu’île montferrandaise sont restées quasiment désertes jusqu’à la fin du XVIIe siècle, époque à laquelle des travaux d’assèchement permettent leur mise en valeur.

Les terres ainsi dégagées sont mises en culture et bâties par des Bordelais aisés. Ceux-ci établissent au bord du fleuve leur résidence secondaire, la plupart du temps doublée d’une propriété viticole produisant un vin de palu (du latin palus , qui signifie « marais »).

La valeur de ces vignobles de zone marécageuse s’accroît lors des épidémies de phylloxéra au XIXe siècle : les propriétaires inondent leurs terres en levant les écluses qui retiennent l’eau. Immergés, les ceps ne craignent ainsi plus le phylloxéra.

Aujourd’hui, Saint-Louis-de-Montferrand est une commune semi-rurale (culture de la vigne, culture céréalière, élevage) , ainsi qu’un havre de paix situé entre ses voisines industrielles que sont Ambès et Ambarès.


Commune

  • Code postal : 33434
  • Nom des habitants : Montferrandais, Montferrandaises
  • Superficie : 1082 hectares
  • Population : 2061 habitants (2008)
  • Origine du nom et description du blason :

    les Montferrand sont une puissante famille féodale qui fut propriétaire de la majeure partie de la presqu’île.

    la bande bleue symbolise la Garonne. Le poisson d’argent rend hommage aux pêcheurs d’aloses. La colombe d’argent et le rameau d’olivier figurent la paix. La grappe de raisin rappelle que les terres portent vigne, et le fond jaune fait référence à la culture du blé et du maïs.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Louis-de-Montferrand : 05 56 77 43 11.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite