Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Laurent-des-Hommes

Saint-Laurent-des-Hommes

Longtemps partagé entre deux entités distinctes, Saint-Laurent-des-Hommes possède une situation favorable entre la rivière l’Isle et la forêt de la Double.

L’occupation du sol de la commune date de la Préhistoire, comme l’atteste la découverte d’enclos fossoyés circulaires au fond de la vallée de l’Isle. Les vestiges de la villa gallo-romaine de Bénévent, ainsi que les vestiges romans et gothiques de l’église suggèrent que cette occupation est continue.

La paroisse correspondant à l’actuelle commune, nommée alors Saint-Laurent-de-Pradoux, est rattachée à l’archiprêtré de Vanxains. Par ailleurs, la paroisse de Saint-Laurent-des-Hommes se divise en deux individualités jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. L’une, à l’ouest, dépend de la seigneurie de Montpon et l’autre, à l’est, de la seigneurie de Mussidan.

Cette division s’explique, dès l’époque médiévale, par l’installation près d’une source de la paroisse des frères de l’ordre de l’Artige, sous le nom des « Bons Hommes ». Ce n’est qu’à la Révolution que la commune acquiert son immunité.

Aujourd’hui, la commune de Saint-Laurent-des-Hommes, jouissant de la richesse naturelle de son territoire, poursuit son activité économique liée à l’agriculture et à la pisciculture.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Laurentais, Saint-Laurentaises des Ormes
  • Superficie : 3194 hectares
  • Population : 884 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Isle

  • Origine du nom et description du blason :

    Le terme Larentius apparaît en 1295 pour désigner la commune. Ce terme vient du nom du martyr du IIIe siècle, saint Laurent de Rome. En 1208, la paroisse Sanctus Laurentius de Pradoux appartient au prieuré Saint-Saturnin dépendant lui-même de la Sauve-Majeure. Puis, on trouve également la dénomination Sanctus Laurentius prope Benevent au XIIIe siècle. On relève le nom de Saint-Laurent-de-Pradoux jusqu’à la Révolution, puis Saint-Laurent-des-Olmes qui très vite devient Saint-Laurent-des-Hommes. En effet, « Hommes » est une déformation de « ormes ». L’origine « des ormes » s’explique par la présence d’un très grand nombre d’ormes servant d’abri aux protestants en 1651, pour la célébration de leur culte.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Laurent-des-Hommes : 05.53.81.70.12

Office de tourisme de Mussidan : 05.53.81.73.87


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire Amboise Aquitaine, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1977). “Dordogne”, in Académie des inscriptions et belles-lettres Paris (édité par), Carte archéologique de la Gaule, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux forts en Périgord, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hondé (1996). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite