Accueil > Gironde > Bordelais > Saint-Jean-d’Illac

Saint-Jean-d’Illac

Village pastoral depuis le Moyen Âge, Saint-Jean-d’Illac, devient au XXe siècle une petite ville partagée entre quartiers résidentiels, parcs d’activités et forêts de pins.

À l’origine, la commune est délimitée au nord par les terres du Médoc et au sud par l’étang de Cazeaux. Les premiers habitants seraient les Boïens, venus de Bohème. Fixés au lieu-dit Pas Bougës , en occitan « le passage des bouviers », à mi-chemin entre Saint-Jean-d’Illac et Boulac, ils placent les cendres de leurs morts dans des urnes enfouies dans des tumulus et produisent des poteries d’argile.

Au XIIIe siècle, l’existence d’un village situé à l’emplacement de l’actuel quartier de Boulac est notée dans des textes juridiques. Saint-Jean-d’Illac est pendant des siècles essentiellement peuplé de bergers et de quelques laboureurs qui vivent pauvrement en cultivant un lopin de terre. En 1784, on recense une douzaine de familles sur son territoire.

À la fin du XIXe siècle, la commune est ensemencée de pins maritimes. De ce fait, les travaux procurés par l’exploitation de la nouvelle forêt supplantent peu à peu l’ancienne activité pastorale. À partir des années 1900, l’élevage des moutons disparaît même complètement. Il est pour une part remplacé par l’élevage des vaches, dont le lait est vendu à Bordeaux. Après une période prospère de 1922 à 1929, le prix du bois et de la résine chute. Malgré des efforts pour améliorer le rendement, le gemmage est abandonné, car il ne rapporte plus assez. Le commerce du lait disparaît aussi.

Une autre activité apparaît à cette époque : le blanchissage. La vue des femmes de Saint-Jean-d’Illac partant en attelage récupérer ou déposer le linge des familles bordelaises devient familière dans la région. Quelques décennies plus tard, des ateliers mécanisés remplacent les bras humains pour ce labeur.

Aujourd’hui, la commune de Saint-Jean-d’Illac compte sept parcs d’activités dédiés aux entreprises travaillant notamment dans les domaines de la technologie et l’environnement.


Commune

  • Code postal : 33422
  • Nom des habitants : Illacais, Illacaises
  • Superficie : 12057 hectares
  • Population : 5213 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du celte hill, “ hauteur ”, “ montagne ”.

    le léopard rappelle l’appartenance de la commune à l’Aquitaine, l’agneau symbolise l’économie pastorale et saint Jean Baptiste, patron de l’église, la cuirasse rappelle le corps des pompiers, la pomme de pin fait référence à l’exploitation forestière, et les trois petites maisons représentent les trois quartiers de la commune.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Jean-d’Illac : 05 57 97 83 00.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Mairie de Saint-Jean-d’Illac (1990). Saint-Jean-d’Illac, deux siècles d’histoire locale, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite