Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Saint-Georges

Saint-Georges

Le territoire de Saint-Georges s’étend sur une superficie de plus de 1000 hectares dans la vallée du Lot. Le village s’est constitué à l’intersection de voies de communication et s’est développé le long de ces voies.

Les découvertes archéologiques attestent d’une occupation relativement ancienne du site de Saint-Georges. Le meilleur exemple de cette occupation est sans doute le site de la Pronquière, sur lequel a été mise à jour une grotte préhistorique.

Cette première installation de l’homme est renforcée durant l’Antiquité mais la principale occupation du site se fait au Moyen Âge. À cette époque, deux paroisses sont créées sur le territoire de Saint-Georges. La paroisse de Saint-Georges de Bellaygues s’étend sur les coteaux. Elle est rattachée à une église du même nom autour de laquelle se développe un bourg. La paroisse de Ladignac, quant à elle, est située dans la plaine et une église s’implante sur la rive droite du Lot.

Autour du XIVe siècle, deux moulins sont construits sur le ruisseau de Bellague avant sa confluence avec le Lot. Ils montrent un exemple type des activités économiques exercées en Lot-et-Garonne à cette époque. Beaucoup de villages comme Saint-Georges se dotent de moulins ou de forges pour exploiter les ressources naturelles offertes par la vallée.

À la Révolution, le village de Saint-Georges est rattaché à la commune de Saint-Vite et ne retrouve son indépendance qu’en 1947.

Rattaché actuellement au canton de Tournon-d’Agenais, Saint-Georges est un village rural dont l’économie est tournée vers la culture de la prune d’ente et le tourisme. Une auberge et des chambres d’hôtes contribuent d’ailleurs activement au développement économique de la commune.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Georgeois, Saint-Georgeoises
  • Superficie : 1596 hectares
  • Population : 571 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    le Lot, le Bellague, le Boudouyssou, le Lagrane

  • Origine du nom et description du blason :

    Saint-Georges doit son étymologie au saint du même nom, apôtre du Velay au IIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Georges : 05.53.40.81.00

Office de Tourisme de Fumel : 05.53.71.13.70


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Site de la communauté de communes du Fumélois, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite