Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Saint-Genès-de-Blaye

Saint-Genès-de-Blaye

Saint-Genès-de-Blaye est établie sur les bords de la Gironde depuis la préhistoire. Dotée d’un habitat dispersé, la commune est constituée de hameaux répartis jusque sur les rives de l’estuaire.

Des haches néolithiques, trouvées à Ségonzac, attestent une occupation du site dès la préhistoire. Le maintien de la présence humaine est confirmé par la découverte au prieuré de meules gauloises et des vestiges d’une villa gallo-romaine. D’ailleurs, en 1890, une seconde est mise au jour dans le domaine du château de Ségonzac et toujours au XIXe siècle, François Daleau découvre un sarcophage gallo-romain contenant une céramique. De plus, un chapiteau mérovingien, réemployé en margelle de puits au bourg, prouve que le site reste occupé après le déclin de l’empire romain.

Au XIVe siècle, l’église est appelée Sanctus Genesius de Segonzaco. Le bourg se développe à l’époque autour d’un prieuré dont subsiste l’emplacement. Plusieurs châteaux semblent cohabiter sur le territoire, notamment le château de La Salle, signalé au XVIe siècle et le château de Ségonzac. L’époque de construction de ce dernier n’est pas connue, mais on sait que le 13 novembre 1788, Marguerite Thérèse de Bellot épouse François Beaupoil de Saint-Aulaire dans la chapelle du château.

À la fin du XIXe siècle, Saint-Genès-de-Four devient Saint-Genès-de-Blaye, connu par la renommée de ses châteaux viticoles et par les personnages illustres qui l’habitent, notamment Jean Dupuy, propriétaire du journal Le petit parisien et son fils Pierre.

Au cours du XXe siècle, la viticulture reste la principale activité de la commune. Les domaines viticoles les plus connues sont les châteaux Ségonzac, Pérenne et le Prieuré.


Commune

  • Code postal : 33405
  • Nom des habitants : les Saint-Genésois, Saint-Genésoises
  • Superficie : 1000 hectares
  • Population : 396 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du nom de son saint patron, Genesius en latin.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Genès-de-Blaye : 05.57.42.10.04

Office de tourisme du canton de Blaye : 05.57.42.12.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Johel Coutura (1988). Blaye, porte de Bordeaux, RIS, BibTeX.

Birolleau-Brissac (1968). Histoire de Blaye, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite