Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Saint-Gein

Saint-Gein

La commune de Saint-Gein naît au XIIIe siècle sous la protection et la juridiction du roi d’Angleterre, Édouard Ier. La commune est particulièrement connue depuis plusieurs siècles pour sa fontaine miraculeuse et sa chapelle dédiées à Notre-Dame.

Dans un contexte de rivalités franco-anglaises, des raisons stratégiques, politiques, économiques et démographiques sont à l’origine de l’apogée des bastides aux XIIIe et XIVe siècles dans les Landes.

Avec le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et Henri II Plantagenêt en 1152, le duché d’Aquitaine rentre dans la famille des rois d’Angleterre. Édouard Ier, roi d’Angleterre, s’associe au développement des bastides, mouvement entamé par les rois de France, et réalise de nombreuses fondations.

La bastide de Saint-Gein est fondée en 1289 par un acte de paréage entre Raymond du Mirailh, connétable de Bordeaux pour Édouard Ier, et Sanche Loup, seigneur de Castandet. Un acte de paréage est un contrat de droit féodal d’association entre deux ou plusieurs seigneurs qui leur assure une égalité de droit et de possession indivise sur une même terre.

Saint-Gein connaît à ses débuts quelques différends entre seigneurs. La vicomtesse Constance de Marsan, propriétaire des terrains, n’a pas été consultée au début de l’opération comme il se doit habituellement, et porte plainte auprès d’Édouard Ier. Les travaux sont suspendus de 1285 à 1289.

La juridiction de la bastide revient ensuite à Édouard Ier. En règle générale, peu de fondateurs participent au financement des très coûteux travaux. Pour Saint-Gein, Édouard Ier donne cinq cents livres bordelaises ainsi que ses revenus pendant quatre ans afin de dresser les murs d’enceinte de la cité.

Saint-Gein, comme la plupart des bastides landaises, subit les désastres de la guerre de Cent Ans, des guerres de Religion, de la Fronde et de la Révolution de 1789.

Jusqu’au XIXe siècle, l’économie s’appuie sur l’exploitation de carrières de sable rougeâtre. Celui-ci a deux particularités : sa couleur rouge et des propriétés fertilisantes pour les terres cultivées.

On peut encore voir à Saint-Gein des monuments qui témoignent de l’histoire de la commune, comme la place et l’église Saint-Pierre du XIVe siècle ainsi que le château de Luzan des XVe et XVIe siècles.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Geinois, Saint-Géinoises
  • Superficie : 17200 hectares
  • Population : 403 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Ludon

  • Origine du nom et description du blason :

    Établie sur les bords du Ludon, la bastide est érigée sur un site occupé dès l’époque romaine. Des recherches effectuées à Saint-Gein ont permis de découvrir des éléments de mobilier (deux fours) du Bas-Empire, témoins de la romanisation de la région. À l’époque féodale, s’élevaient sur une motte un castelnau et une église.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Gein : 05.58.03.23.56

Office du tourisme de Villeneuve-de-Marsan : 05.58.45.80.90


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jeanne-Marie Fritz (2007). “Souvenirs de bastides landaises”, in nº 62 été (édité par), Le Festin, RIS, BibTeX.

Jacques Dubourg (1991). Histoire des bastides d’Aquitaine, RIS, BibTeX.

Jacques Dubourg (1996). Connaître les bastides d’Armagnac, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Chapelle Notre-Dame

    La chapelle Notre-Dame de Saint-Gein aurait été édifiée au XIIIe siècle, en remerciement à la Vierge, par une Montoise qui aurait recouvré la vue après (...)

    Landes - Saint-Gein
  • Eglise Saint-Pierre

    L’église paroissiale de Saint-Gein, située sur la place centrale du bourg, est dédiée à saint Pierre et date du XIVe siècle.
    L’église Saint-Pierre (...)

    Landes - Saint-Gein
  • Fontaine Notre-Dame de Lourdes

    Les Landes sont riches de sources dites miraculeuses, vestiges des croyances païennes alors courantes dans la région. Une fontaine dédiée à (...)

    Landes - Saint-Gein
  • Monument aux morts de Saint-Gein

    À la fin de la Première Guerre mondiale, particulièrement meurtrière pour la France, chaque commune décide d’ériger un monument à la mémoire de ses (...)

    Landes - Saint-Gein
  • Vantaux de l’église Saint-Pierre

    Les guerres de Religion affectent particulièrement les églises des Landes. Dès le XVIIe siècle, débute une vaste phase de restauration et de (...)

    Landes - Saint-Gein

Partager cette visite