Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Saint-Front-sur-Lémance

Saint-Front-sur-Lémance

Les trois paroisses de Saint-Front, de Lastreilles et de Bonaguil sont toutes trois liées à la création d’un castrum au Moyen Âge. La commune de Saint-Front-sur-Lémance est la conséquence de la réunion de ces trois localités.

La construction d’un prieuré par les moines de l’abbaye Saint-Géraud d’Aurillac à la fin du XIe siècle est à l’origine de la création du castrum de Saint-Front. L’habitat se développe de manière concentrique autour de l’église et de son monastère.

Un village castral s’installe sur la paroisse de Bonaguil suite à la construction d’un autre château, peut-être pour les La Tour. L’habitat actuel n’étant pas antérieur au XVe siècle on peut supposer qu’il est implanté primitivement plus en hauteur. Il est probable qu’il se soit déplacé suite aux importants remaniements de Béranger de Roquefeuil sur le château.

À Lastreilles, l’implantation d’une église ne suffit pas à maintenir un noyau d’habitations. Le château de Lastreilles, aujourd’hui détruit, est alors construit sur la paroisse Saint-Romain afin d’assurer une démographie plus dense. Au faible habitat de l’église vient donc s’ajouter celui du bourg établi en contrebas du château.

Les trois castrum sont mentionnés pour la première fois dans le Saisimentum de 1271. Celui de Lastreilles est alors placé sous la juridiction de Tournon et appartient peut-être lui aussi à la famille La Tour.

Le développement d’un troisième noyau d’habitation à Lastreilles est plus tardif. Il correspond à la croissance économique observée dans la vallée de la Lémance grâce à l’installation de forges et de moulins. Les forges du Moulinet et de Grèzes sont particulièrement actives entre le XVIIe et le XVIIIe siècle.

Comme bon nombre de villes de la région, l’exploitation des ressources naturelles qu’offre la vallée de la Lémance modifie fortement le paysage urbain. Par exemple, la disposition primitive de Saint-Front ne se concentre plus autour du castrum mais s’étend le long des grands axes de communication. Ainsi, le village s’implante peu à peu le long de la route reliant Blanquefort à Lastreilles. Il longe également la route reliant Montaigu à Villefranche.

Au lendemain de la Révolution, les paroisses de Saint-Front et de Lastreilles sont réunies pour former la commune de Saint-Front-sur-Lémance, tandis que la paroisse de Bonaguil donne naissance à la commune du même nom. Ce n’est qu’en 1824 que cette dernière est rattachée à la commune de Saint-Front-sur-Lémance.

La réunification des trois paroisses en une seule et même commune fait de Saint-Front-sur-Lémance une ville chargée d’histoire. Le château de Bonaguil qui conserve son système défensif est considéré comme l’un des plus beaux exemples de château fort en France. De plus, la tradition industrielle implantée au cours du XIXe siècle est toujours maintenue par deux usines de chaux.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Frontais de Lémance, Saint-Frontaises de Lémance
  • Superficie : 1958 hectares
  • Population : 583 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    la Lémance, la Briolance, la Frugière, le Lastreilles

  • Origine du nom et description du blason :

    Saint-Front-sur-Lémance tire son nom du prieuré qui s’est installé sur ces terres au début du Moyen Âge. Saint Front, vocable sous lequel est placé ce prieuré, est le premier évêque de Périgueux. Il a prêché le christianisme dans le Haut-Agenais entre le IIIe et le IVe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Front-sur-Lémance : 05. 53. 40. 61. 38

Office de Tourisme de Fumel : 05. 53. 71. 13. 70


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Site de la communauté de communes du Fumélois, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Céline Borowy (2004). Les Églises romanes du Fumélois, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (2006). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite