Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Saint-Eutrope-de-Born

Saint-Eutrope-de-Born

Composée des trois bourgs de Saint-Eutrope, Saint-Vivien et Born, La commune de Saint-Eutrope-de-Born conserve un riche patrimoine religieux médiéval.

Située dans le canton de Villeréal, cette commune est appelée jusqu’à la Révolution "Saint-Eutrope de Scandaillac", du nom d’un prieuré mentionné au XIe siècle. Elle absorbe en 1802 les villages de Piis et de Villas.

D’autre part, à Saint-Just, au nord de la commune, un site à tegulae est mis au jour en bordure d’un chemin venant du village de Montaut. Ces découvertes archéologiques attestent d’une occupation ancienne du site.

Saint-Eutrope-de-Born conserve également un patrimoine médiéval particulièrement riche. En effet, elle possède six églises de l’époque romane et gothique ainsi que deux châteaux, le château de Born et celui de Scandaillac.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Eutropiens, Saint-Eutropiennes
  • Superficie : 3828 hectares
  • Population : 609 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Saint-Eutrope-de-Born doit son nom à l’évêque de Saintes, Eutropius ayant vécu au IIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Eutrope-de-Born : 05.53.36.03.82 / Office de tourisme de Villeréal : 05.53.36.09.65


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues (1948). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Jean-Hubert Lasserre (2005). Petite Histoire de Villeréal : des origines à nos jours, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite