Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Cernin-de-Labarde

Saint-Cernin-de-Labarde

Un gisement préhistorique est découvert sur le territoire de la commune et une présence gallo-romaine y est attestée, ce qui témoigne de l’ancienneté et de la continuité de l’occupation du site.

À Saint-Luce, à l’est de Saint-Cernin, un prieuré dépendant de l’abbaye de Brantôme est mentionné en 1488 ; le village est par la suite intégré à Saint-Cernin en 1793. De même, Le Poujol, village voisin, est rattaché à Saint-Cernin en 1827.

Par conséquent, la commune comprend trois parties bien individualisées, séparées les unes des autres par la Conne, affluent de la Dordogne. La présence de trois châteaux rappelle que des repaires nobles sont installés sur le site dès le Moyen Âge.

À présent, Saint-Cernin-de-Labarde abrite environ 250 habitants. Son territoire est exploité pour des cultures diverses et pour l’élevage.


Commune

  • Superficie : 1139 hectares
  • Population : 207 habitants (2004)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Saint-Cernin est relevé dès le XIVe siècle. Cernin est une altération de Sernin, forme populaire de Saturnin. Saint Saturnin, évêque de Toulouse, est martyrisé en 257.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Cernin-de-Labarde

Tél. : 05.53.24.36.80 / Fax : 05.53.22.47.08

E-mail : mairiesaintcernindelabarde@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture : jeudi et vendredi de 9h00 à 12h30, samedi de 10h00 à 12h00.

Office de Tourisme d’Issigeac

Tél. : 05.53.58.79.62 / Fax : 05.53.58.79.62

E-mail : si.issigeac@perigord.tm.fr

http://www.perigord.tm.fr/~issigeac/

http://issigeac.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Christian Bourrier (1992). Issigeac et son canton, Histoire et toponymie, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet, Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite