Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Antoine-de-Breuilh

Saint-Antoine-de-Breuilh

La commune actuelle est créée en 1825 par la fusion de Saint-Aulaye, de Saint-Antoine et du Breuilh. C’est grâce à cette union que St Antoine de Breuilh bénéficie aujourd’hui d’un paysage riche et varié avec le charme des coteaux au nord et la quiétude des bords de Dordogne au sud. Forêts, étangs, chemins de randonnées, dont un chemin de halage de 8 Km, invitent à de belles promenades. Cette fusion fait également de Saint Antoine un des rares villages à posséder deux églises.

Saint-Antoine-de-Breuilh se trouve en bordure de la Dordogne, où un port a été aménagé et a facilité son développement.

La présence de mégalithes au lieu-dit Bien-Assis atteste de l’occupation des lieux à l’époque paléochrétienne. En 1925, des monnaies à l’effigie de Trajan (IIe siècle après J.-C.) trouvées à Laroque-Vigneron confirment la colonisation des lieux par l’Empire romain. Une urne cinéraire trouvée près des Laurents démontre en outre que les pratiques funéraires romaines sont alors adoptées.

Les archives mentionnent l’existence d’un château fort élevé sur une motte durant la période médiévale, à l’endroit où se trouve l’actuel château de Laroque-Haute. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce dernier joue un rôle important : en 1940, en effet, la France est divisée en deux. Le village de Saint-Antoine-du-Breuilh se trouve alors en zone libre et devient un refuge pour les juifs et les résistants. C’est depuis ce château que l’agent secret de la France libre, Rémy, accueilli par Louis de la Bardonnie, lance les premières liaisons radios avec Londres.

La commune de Saint-Antoine-de-Breuilh peut s’enorgueillir d’avoir vu naître des personnages importants comme, entre autres, Léonce Faure, créateur du génie rural, l’historien d’art Élie Faure, Théophile Cart, cofondateur de l’espéranto ainsi que Jeanne Baret, première femme à avoir fait le tour du monde, déguisée en homme, en 1767.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Antoinais, Saint-Antoinaises
  • Superficie : 1782 hectares
  • Population : 2083 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    la Dordogne

  • Origine du nom et description du blason :

    Le village de Saint-Antoine-du-Breuilh doit son nom à une commanderie des Antonins fondée au Moyen Âge dans l’ancienne localité de Saint-Antoine. Le deuxième nom qui compose celui de l’actuelle commune vient d’un second village avec lequel il a fusionné en 1825.


Informations pratiques

Tél. mairie : 05.53.74.51.20

Tél. syndicat d’initiative de Montcaret : 05.53.73.29.62


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Jacques Reix (2006). Mémoire en image, châteaux et castelets en pays vigneron, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite