Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Antoine-d’Auberoche

Saint-Antoine-d’Auberoche

Après des siècles difficiles, la commune de Saint-Antoine-d’Auberoche conjugue aujourd’hui ses deux atouts principaux : une vaste forêt et le développement d’un réseau ferré.

Les terres de Saint-Antoine-d’Auberoche, bordées par le Manoire et situées au cœur d’une vaste forêt, sont propices à une installation humaine primitive. Cependant, les sources ne font mention d’aucune occupation préhistorique, ni même gauloise.

Son église, édifiée au XIIe siècle, permet cependant de supposer que le village s’est développé à cette période. Saint-Antoine dépend alors de la châtellenie d’Auberoche. Cette châtellenie est édifiée au IXe siècle ou au Xe siècle par l’évêque Frotaire, désireux de protéger Périgueux des invasions normandes. Entre la guerre de Cent Ans, les guerres de Religion et les épidémies de peste, l’histoire de la Dordogne du XIVe siècle au XIXe siècle est passablement mouvementée, et Saint-Antoine-d’Auberoche n’y échappe sans doute pas. La proximité de Saint-Crépin-d’Auberoche, où la première révolte de croquants est réprimée en 1595, laisse supposer que Saint-Antoine a également subi quelques dommages.

L’arrivée du chemin de fer change la physionomie de la commune à la fin du XIXe siècle. La ligne Bordeaux-Lyon passant sur ses terres coupe le village en deux, détruisant entre autre la place centrale. En désaccord avec ces aménagements, le maire de l’époque présente même sa démission. Par ailleurs, le développement ferroviaire provoque la création d’une quantité de sentiers à travers bois, creusés par le passage des personnes se rendant dans les diverses gares locales. Ces sentiers sont à présent devenus des chemins de randonnée. Par ailleurs, dans les années 1960, le Manoire, modernisé, est dévié de son cours.

La commune de de Saint-Antoine-d’Auberoche vit aujourd’hui de l’exploitation forestière et agricole. Il s’agit d’une agriculture classique, tournée vers la vente directe. Toutes les exploitations ont un successeur ou sont gérées par de jeunes agriculteurs, ce qui permet de créer un réel dynamisme social et économique.


Commune

  • Nom des habitants : Saint-Antonnais, Saint-Antonnaises
  • Superficie : 800 hectares
  • Population : 149 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    Le Manoire

  • Origine du nom et description du blason :

    La première mention de Saint-Antoine-d’Auberoche ne remonte qu’à la fin du XIVe siècle, sous la forme Sanctus Antonium. De nombreux saints portant ce nom, il est difficile de savoir auquel ce territoire se réfère. Le nom d’Auberoche, signifiant Roche Blanche, lui est adjoint au XVIIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Antoine-d’Auberoche : 05.53.04.56.31

http://www.isle-manoire.com/

Office de tourisme de Périgueux : 05.53.53.10.63

http://www.tourisme-perigueux.fr/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Bernard Lachaise (2000). Histoire du Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de la Cave

    Situé à Saint-Antoine-d’Auberoche, le château de la Cave est un ancien repaire noble du XVIIe siècle très bien conservé.
    De style classique, ce (...)

    Dordogne - Saint-Antoine-d’Auberoche
  • Clocher fortifié de l’église Saint-Antoine

    L’église Saint-Antoine de la commune de Saint-Antoine-d’Auberoche possède un clocher-mur qui présente des allures de forteresse imprenable.
    Tout (...)

    Dordogne - Saint-Antoine-d’Auberoche
  • Eglise Saint-Antoine

    L’église Saint-Antoine de la commune de Saint-Antoine-d’Auberoche constitue un bel exemple d’édifice religieux fortifié.
    Le village de (...)

    Dordogne - Saint-Antoine-d’Auberoche
  • Lavoir de Saint-Antoine-d’Auberoche

    Le lavoir de Saint-Antoine-d’Auberoche présente une structure très simple et sans ornements, répondant avant tout à des nécessités pratiques.
    Les (...)

    Dordogne - Saint-Antoine-d’Auberoche
  • Monument aux morts de Saint-Antoine-d’Auberoche

    Le monument aux morts de Saint-Antoine-d’Auberoche, situé à proximité de l’église, consiste en une simple stèle dédiée aux natifs d’Auberoche morts au (...)

    Dordogne - Saint-Antoine-d’Auberoche

Partager cette visite