Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Amand-de-Coly

Saint-Amand-de-Coly

Situé à la croisée de deux vallons boisés, le village de Saint-Amand-de-Coly s’est développé au Moyen Âge autour de son abbaye.

Des traces de présence de l’homme préhistorique et d’habitat gallo-romain ont été relevées en plusieurs endroits sur le territoire communal. Mais c’est au Moyen Âge que Saint-Amand-de-Coly prend véritablement son essor. À cette époque, le village se rassemble autour de son abbaye, fondée selon la légende au VIIe siècle par saint Amand. Il se développe ensuite aux abords de l’église fortifiée du XIIe siècle.

Dans le style de transition du XIIe siècle, cette abbatiale s’impose dans le paysage par son imposant porche-donjon et son immense arc ogival. Les remparts et les multiples points de défense donnent une idée de la puissance de l’abbaye augustinienne de Saint-Amand-de-Coly qui a régné sur de vastes territoires jusqu’au XVIIIe siècle. L’abbaye a néanmoins gardé les traces des guerres de Cent Ans et des guerres de Religion : les bâtiments conventuels ont aujourd’hui disparu.

La commune de Saint-Amand-de-Coly a reçu le label « plus beau village de France ».


Commune

  • Superficie : 2642 hectares
  • Population : 356 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Saint-Amand-de-Coly est attesté depuis le XIVe siècle avec Sanctus Amandus prope Montihacuum . Amand est un ermite qui se réfugie dans un vallon de la forêt de Coly.


Informations pratiques

Mairie de Saint-Amand-de-Coly : 05.53.51.67.50

http://www.saint-amand-de-coly.org/

Communauté de communes de la Vallée de la Vézère : 05.53.51.70.70

http://www.communesvalleevezere.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet, Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite