Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sagelat

Sagelat

Longtemps sous le joug du bourg abbatial de Fongauffier, la commune de Sagelat présente de beaux vestiges historiques.

La commune s’inscrit entre trois rivières : la Nauze et deux de ses affluents. Grâce à cette position privilégiée, le site est occupé depuis la Préhistoire, comme le prouve la présence de gisements paléolithiques au Colombier, à la Gastoune, à la Poujade, à Juillet et à Pessarni ; et néolithiques, au site de la Robertie.

L’habitat est continu jusqu’à l’époque gallo-romaine, dont il reste les traces d’un implant rural agricole et d’une voie romaine.

Au Moyen Âge, la commune de Sagelat se développe autour de l’église, mais elle n’est guère indépendante : elle fait partie, avec Monplaisant, du bourg abbatial de Fongauffier. Une importante abbaye moniale de bénédictines est en effet fondée, et ce sont les abbesses qui assurent l’autorité seigneuriale locale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville abrite un hôpital clandestin de fortune et une piste d’aviation sommaire.


Commune

  • Superficie : 757 hectares
  • Population : 325 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune de Sagelat proviendrait de sagelar (sceller), issu du latin sigellum . Il peut aussi provenir du nom de personne gauloise, Segilus.


Informations pratiques

Mairie de Sagelat : 05.53.29.03.40

Office de tourisme de Belvès : 05.53.29.10.20


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite