Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Sadirac

Sadirac

Traversée par la vallée de la Pimpine, peuplée de zones boisées, de vignes et de zones résidentielles, Sadirac est une commune en plein développement urbain.

La toponymie d’origine gallo-romaine semble indiquer une présence sédentaire à cette époque sur le site, appuyée par certaines découvertes archéologiques effectuées à diverses époques : des pièces de monnaie, ou des tessons de céramiques.

La tradition orale rapporte la présence sur le site de deux monticules de terre, peut-être des mottes castrales entourées de palissades en bois, autour de l’an 1000. Ces hypothétiques témoins du Haut Moyen Âge ont aujourd’hui totalement disparus.

La paroisse est dotée d’une église romane, au XIIe siècle. À cette époque, le territoire de la commune appartient déjà en partie à l’abbaye de La Sauve-Majeure, d’une part, et à l’abbaye de Sainte-Croix de Bordeaux, d’autre part. Un prieuré y est établi.

Pour ce qui concerne le pouvoir temporel à Sadirac, la seigneurie de Verdus est mentionnée en 1534, lors du mariage de Jean, fils d’Armand de Bonneau, avec l’héritière du château de Paimpoix à Baron. Le château, dit le "Grand Verdus", constitue un témoignage du système défensif des châteaux résidentiels des XVIe et XVIIe siècles, rendu indispensable pendant les conflits entre Catholiques et Protestants et les troubles de la Fronde.

La commune connait de façon successive les luttes franco-anglaises, les guerres de Religion, la Fronde et, plus récemment, l’occupation allemande.

Sadirac est un haut lieu de la faïencerie, de la poterie et de la céramique depuis le XVIIIe siècle ; en 1744, 150 familles de potiers sont répertoriées. Chaque hameau a au moins un four, et la production s’exporte : on signale notamment la fabrication de moules en terre cuite pour la mise en forme des pains de sucre. L’activité se poursuit et se développe au XIXe siècle. Celle-ci est encore illustrée aujourd’hui par un four ancien conservé à la Maison de la poterie.

La ville de Sadirac connait, par sa proximité de la communauté urbaine de Bordeaux, une très forte croissance démographique : la population est quasiment multipliée par 6 entre les années 1960 et l’an 2000.


Commune

  • Code postal : 33363
  • Nom des habitants : les Sadiracais, les Sadiracaises
  • Superficie : 1911 hectares
  • Population : 3022 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    de l’ancien français sade, « agréable ».


Informations pratiques

Mairie de Sadirac : 05.56.30.62.29

Office de tourisme de l’Entre-deux-Mers : 05.56.61.82.73


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre Regaldo Saint-Blancard (1990). “Les noms de nos communes, Notes sur la macrotoponymie du canton de Créon”, in Bulletin de la Société archéologique et historique de Lignan et du canton de Créon, nº 18, RIS, BibTeX.

M.-H. Maffre (1986-1987). “Canton de Créon”, in Dossiers du service régional de l’Inventaire d’Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite