Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Mauzac-et-Grand-Castang > Ruines du château de Milhac

Ruines du château de Milhac

Le château de Milhac, appelé aussi château de Branthomme, est le reste d’un castrum disparu à Mauzac-et-Grand-Castang. Ce castrum, qui est mentionné en 1116, était bâti sur un abri préhistorique.

Appartenant aux archevêques de Bordeaux, le château de Milhac est détruit en 1442 par les Limeuil et les Saint-Alvère. Des traces de murailles, une logette de guette, un puits carré, des traces d’escalier sont les quelques restes de la forteresse puissante du XIVe siècle.

Un texte du cartulaire de Philipparic, daté de 1496, précise : « là étaient une grande tour, palais et habitations, une convenable chapelle et un puits ». Ce domaine était le siège d’une châtellenie ayant haute justice sur Mauzac et Saint-Mayme-de-Rozan.

Actuellement du château de Milhac sont visibles des restes de murs et le puits, qui communique cinq mètres plus bas avec un abri s’ouvrant sur des terrasses en ravin.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite