Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Mauzac-et-Grand-Castang > Ruines de l’église Saint-Maxime

Ruines de l’église Saint-Maxime

L’église Saint-Maxime, à Mauzac-et-Grand-Castang, est un ancien prieuré qui dépend un temps de Fontgauffier. On peut en voir aujourd’hui un pan de mur voûté qui reste debout. En 1688, la visite diocésaine note que l’église est déjà ruinée.

L’église Saint-Maxime devient l’église de la paroisse de Saint-Mayme-de-Rozens, troisième paroisse qui compose la commune de Mauzac-et-Grand-Castang, de fondation antérieure au XIe siècle.

Les pierres de l’église de Saint-Mayme ont été dispersées lors d’une vente en 1854 et le produit des ventes a été affecté aux réparations de l’église de Mauzac. Mais ce projet de restauration est abandonné au profit de la construction d’une nouvelle église.

Actuellement, sous une toiture à nez cassé couverte de lauzes, il subsiste de l’édifice un élément de voûte en berceau plein cintre. Le logement du prieur domine en revanche toujours le site de l’église.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(2001). Atlas du patrimoine d’hier et d’aujourd’hui en pays lindois, RIS, BibTeX.


Partager cette visite