Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Roumagne

Roumagne

Roumagne possède un riche patrimoine archéologique, préhistorique et antique, ainsi que plusieurs églises et châteaux, qui font de ce village l’un des plus intéréssants de la région.

La première trace d’occupation du territoire communal remonte à la Préhistoire. On a ainsi trouvé un biface datant du Paléolithique moyen et provenant d’un atelier préhistorique situé devant le château de Frémauret. Au même endroit, de nombreux silex taillés sont également retrouvés. Aussi, dans le secteur de Cadillac, une hache polie datant du Néolithique est mise au jour.

D’ailleurs, au même lieu-dit, à la limite de la commune d’Allemans-du-Dropt, d’autres vestiges sont découverts comme ceux d’une villa antique, près de l’église. Dans les années 1970, on y découvre notamment une meule, de la sigilée sud-gauloise et un bronze de Faustine II. En 1985, des fouilles plus profondes permettent de faire remonter une lampe à huile méditerranéenne du Ier siècle, avec une tête grimaçante, en bronze.

Outre ces richesses préhistoriques et antiques, Roumagne possède deux châteaux. Le château de Madaillan date des XIIIe-XIVe siècles. Celui de Frémauret est un ancien moulin fortifié du XIIe siècle, remanié à plusieurs reprises.

La commune présente aussi une architecture religieuse variée avec ses trois églises : l’église Saint-Martin de Cadillac et son portail roman, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques ; l’église Saint-Romain et l’église Saint-Saturnin.

Située sur les rives du Dropt et de la Dourdène, la commune se développe économiquement grâce à la production de céréales, de fruits et légumes, tels que des pommes, des fraises ou des haricots, mais aussi du tabac et de la vigne.

La fête locale de Roumagne a lieu le troisième dimanche de juin. C’est l’occasion pour des groupes folkloriques de faire la démonstration des coutumes, danses et chants du pays.


Commune

  • Nom des habitants : Roumagnais, Roumagnaises
  • Superficie : 1054 hectares
  • Population : 533 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Dropt, la Dourdène

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient du latin romania , c’est-à-dire "villa". Le nom de Romania désigne la propriété romaine ou des Romains. Soit le nom du propriétaire (qui fournit ailleurs tant de noms en -ac et -au) est inconnu, soit il y en a plusieurs, successivement ou simultanément... On évoque également Romanius , nom d’homme. Il peut s’agir de saint Romanus, confesseur à Blaye, en Gironde au IVe siècle, ou de l’homonyme saint Romanus, évêque de Rouen au VIIe siècle ; le premier étant plus probable dans la région.


Informations pratiques

Mairie de Roumagne : 05.53.93.30.65 / Office de tourisme de Miramont-de-Guyenne : 05.53.93.38.94


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues (1915). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, OPUS 38, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Pierre Périé (1981). Roumagne d’hier à aujourd’hui, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite