Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Roquefort

Roquefort

La commune de Roquefort est ancienne et son nom est lié à celui de grands seigneurs et également de rois. Longtemps place forte de grande importance, Roquefort subit les diverses guerres qui sévissent dans la région, de la guerre de Cent Ans à la Seconde Guerre mondiale.

La cité de Roquefort est construite au XIIe siècle, autour de la forteresse de Pénecadet dont l’édification, due au vicomte de Marsan, remonte au Xe siècle. La ville se protège alors derrière des murailles et forme un castelnau autour de son château fortifié.

Deux cents ans plus tard, le castelnau se constitue en bastide, avec la construction de remparts, de tours et de fossés afin de se protéger des invasions ennemies.

Philippe le Bel possède des droits sur Roquefort avant de les abandonner au comte de Foix en 1295. La bastide prend alors de l’importance et s’agrandit durant le XIVe siècle, devenant ainsi la place forte la plus importante du comté de Marsan.

Les personnages les plus importants de France séjournent à Roquefort, comme François Ier en 1526, Charles IX en 1565, ou encore Louis XIV en 1660, à son retour de Saint-Jean-de-Luz où il s’est marié.

Durant le XVIIIe siècle, ce sont les marquis de Lassalle qui possèdent la seigneurie de Roquefort, jusqu’à la Révolution française.

Les guerres de Religion n’ont pas épargné la région et la cité. La bastide est prise d’assaut en 1569 sous les ordres de Montgomery, homme de guerre aux ordres du roi d’Angleterre. L’église est saccagée et le curé de la paroisse mis à mort.

La Fronde est également une période marquante, car le roi fait détruire les portes de la cité.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands font passer la ligne de démarcation par la ville, et soixante-trois Roquefortois sont mis en prison.

Roquefort est une ville très active sur le plan économique au cours du XIXe siècle, avec diverses industries comme une fabrique de chandelles et bougies ou une usine de fabrication d’allume-feux. On dénombre également dix-huit fours à chaux en 1874.

Roquefort conserve de nombreux monuments qui témoignent de son histoire glorieuse et mouvementée, notamment une partie du très ancien château de Pénacadet.


Commune

  • Nom des habitants : Roquefortois, Roquefortoises
  • Superficie : 1174 hectares
  • Population : 1894 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Estampon, la Douze

  • Origine du nom et description du blason :

    Nom gascon issu de roca , auquel on a ajouté forte , qui signifie « solide, fortifié ».


Informations pratiques

Mairie de Roquefort : 05.58.45.50.46

Office du tourisme de Roquefort : 05.58.45.50.46


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite