Accueil > Lot-et-Garonne > Grandes Landes de Gascogne > Réunion (La)

Réunion (La)

La Réunion est une commune fondée à la Révolution par la fusion des communes du Sendat, Couthures et Beyrac. Cette histoire particulière vaut à la Réunion de posséder aujourd’hui trois églises.

De la fin du Moyen Âge à la Révolution française, saint Martin est le saint patron du Sendat. Une confrérie du Saint-Sacrement y est créée en 1723. Elle résiste à la tourmente révolutionnaire et est confirmée le 28 juin 1804 par une ordonnance du cardinal Caprara.

La commune de Couthures avait comme sainte patronne la Sainte Vierge jusqu’à la Révolution pour passer ensuite sous le patronage de saint Eutrope, martyr du IIIe siècle. Notre-Dame de Couthures était une annexe de l’église du Sendat.

Beyrac est toujours restée sous le patronnage de la Sainte Vierge.

Au XIXe siècle, une école,une pharmacie gratuite et une crèche tenues par trois religieuses existent dans la ville de La Réunion. Ces bâtiments situés près de l’église ont été construits en 1876 mais sont fermés en 1903 avec la suppression de l’enseignement congréganiste, c’est-à-dire tenu par une congrégation religieuse.

De nos jours, la commune de La Réunion vit d’exploitation forestière, ainsi que de viticulture et d’élevage bovin. La fête communale a lieu chaque année le premier dimanche de mai, et la fête patronale à la fin du mois.


Commune

  • Nom des habitants : Réunionais, Réunionaises
  • Superficie : 2806 hectares
  • Population : 443 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    La commune doit son nom à la réunion de plusieurs communes au cours de la Révolution française.


Informations pratiques

Mairie de la Réunion : 05.53.93.05.62

Office de Tourisme de Casteljaloux : 05.53.93.00.00


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite