Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Capraise-de-Lalinde > Repère de la crue de 1783

Repère de la crue de 1783

La crue de 1783 n’est pas la plus haute mais bien la plus terrible dans la région. Une maison de Saint-Capraise-de-Lalinde porte dans ses pierres le souvenir de cette crue de la Vézère et de la Dordogne.

Le 7 mars 1783, les eaux de la Dordogne emportent une grande quantité de bois exploité dans les forêts de Clérans et entreposé le long de la rivière, ce qui ruine le pont de Bergerac. L’eau submerge Mauzac, Lalinde et Saint-Capraise-de-Lalinde. Dans ce village, une maison porte sur une pierre gravée à 16 mètres au-dessus de l’étiage, le souvenir de cette crue.

A Bergerac, un bac est de nouveau mis en service pour remplacer le pont jusqu’en 1825, date de construction du nouveau pont de pierre.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Frédéric Gontier (2008). Les crues de la Dordogne en amont de Bergerac, RIS, BibTeX.


Partager cette visite