Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Domme > Remparts de Domme

Remparts de Domme

Au XIIIe siècle, Philippe le Hardi décide de la construction de la bastide de Domme sur un site stratégique. Située sur un mont remarquable, la cité est dotée d’une défense naturelle, du fait de la difficulté à l’atteindre. Toutefois, il paraît nécessaire de construire des fortifications autour de celle-ci.

La bastide est construite en 1281, à l’abri de la falaise. Un siècle plus tard, les habitants décident de renforcer la protection de leur cité en ajoutant une enceinte de pierre continue de plusieurs centaines de mètres le long des limites naturelles du Mont-de-Domme.

L’enceinte se compose d’un mur double, large de deux mètres et haut de plusieurs mètres. Jadis surmontés d’un chemin de ronde permettant de guetter l’ennemi, les remparts sont percés de hautes meurtrières tous les dix mètres environ, et de trois portes permettant d’entrer dans la bastide.

Les remparts promus d’un avis de classement en 1873 et d’un arrêté de classement en 1910 sont finalement classés aux Monuments Historiques en 1943.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

J.L Aubarbier, M. Binet, G. Mandon (1987). Nouveau guide du Périgord-Quercy, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Porte de la Combe

    La porte de la Combe est la plus modeste des trois portes situées dans les remparts de Domme.
    Deux escaliers de chaque côté de la porte permettent (...)

    Dordogne - Domme
  • Porte des Tours

    Cette porte fortifiée est le principal ouvrage défensif de la muraille. Il se situe à l’endroit le plus vulnérable de la cité.
    Comme son nom (...)

    Dordogne - Domme

Partager cette visite