Accueil > Gironde > Langonnais > Puybarban

Puybarban

La petite commune de Puybarban témoigne d’une implantation sédentaire dès l’époque gallo-romaine. Outre sa tradition agricole, elle conserve un beau patrimoine bâti, castral et religieux.

Sur cette première terrasse de la vallée de la Garonne, en dehors des terres inondables, l’ancienneté de l’habitat est attestée par des vestiges gallo-romains découverts dès 1837. Murailles, sarcophages en tegulae, briques, tessons, et même un fragment d’inscription en marbre indiquent la présence d’une villa de quelque importance.

L’église Saint-Michel est construite à l’époque romane, témoins les chapiteaux de l’arc triomphal, et des remaniements importants sont opérés au XVIe siècle.

La seigneurie de Puybarban appartient dès le XIIIe siècle à la famille de Piis qui y a alors un château au bord du coteau, à l’est de l’église. Le dernier marquis de Piis de l’Ancien Régime, Charles-Antoine, grand sénéchal d’épée du Bazadais, est député de la noblesse du Bazadais aux États généraux et à l’Assemblée constituante. Sa notoriété et sa fortune lui sont fatales, il est guillotiné à Bordeaux en juin 1794 et, quelques jours après, sa sœur, la comtesse de Marcellus, subit le même sort. Leurs biens immobiliers ne sont pas tous vendus.

Par ailleurs, sur son plateau particulièrement fertile grâce aux alluvions de la Garonne, Puybarban vit de la polyculture, avec notamment le tabac, le sorgho et des céréales.

Ces cultures traditionnelles sont aujourd’hui remplacées par du maïs, des oseraies, de l’élevage de bœufs de la race bazadaise ou de la blonde d’Aquitaine.

Galerie photo

Mairie de Puybarban Monument aux morts de Puybarban Monument aux morts de Puybarban

Commune

  • Code postal : 33346
  • Nom des habitants : Puybarbanais, Puybarnaises
  • Superficie : 559 hectares
  • Population : 309 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    peut-être d’une déformation méridionale de podium, “ hauteur ”, et de barbaou, “ la bourbe ”, “ les sédiments de rivière ”, et le nom d’un ruisseau de La Réole.


Informations pratiques

Mairie de Puybarban : 05.56.61.10.94

Syndicat d’initiative du canton d’Auros : 05.56.65.47.69


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Chapiteau de l’église Saint-Michel

    L’église romane de Puybarban est remaniée au cours des siècles, notamment par des changements de baies et l’adjonction d’un clocher carré au XVIe (...)

    Gironde - Puybarban
  • Château de Puybarban

    L’actuel château de Puybarban est une demeure classique édifiée à la fin du XVIIIe siècle, sur les vestiges d’un château médiéval. Il domine le coteau (...)

    Gironde - Puybarban
  • Château du Barail

    Outre le château bâti sur des vestiges d’époque féodale, Puybarban compte sur son territoire une demeure noble de la seconde moitié du XVIIe siècle, (...)

    Gironde - Puybarban
  • Église Saint-Michel

    L’église de Puybarban, placée sous le vocable de saint Michel, est primitivement construite au XIIe siècle. Remaniée ultérieurement, elle conserve (...)

    Gironde - Puybarban
  • Portail du château de Puybarban

    Si le château de Puybarban montre une architecture très sobre et simple, le portail, qui donne accès à sa cour témoigne en revanche d’une volonté de (...)

    Gironde - Puybarban

Partager cette visite