Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Pujols

Pujols

Situé sur un éperon rocheux, le village de Pujols favorise l’installation urbanisée de l’homme dès l’Antiquité. Successivement oppidum gaulois, castrum romain, citadelle médiévale, mais aussi centre religieux, Pujols occupe une position stratégique qui lui vaut d’être plusieurs fois démembré. En effet, dominant les vallées du Lot et de la Masse, Pujols surplombe la ville de Villeneuve-sur-Lot. La richesse de son patrimoine bâti a perduré et en fait aujourd’hui un site touristique apprécié, et considéré comme l’un des « plus beaux villages de France ».

Le site de Pujols est peuplé dès l’époque préhistorique. Mais c’est réellement entre le Ve siècle et le VIe siècle que la ville se constitue. C’est alors une grande forteresse, construite afin de se défendre des invasions barbares.

Jusqu’au XIIIe siècle, Pujols est une citadelle résistante. Elle possède un château fort et de grands remparts tout autour de sa cité. Ce castrum dépend alors du comté de Toulouse. Au cours de la guerre contre les Albigeois, au début du XIIIe siècle, la cité est détruite. Le conflit organisé par l’Église catholique afin d’éradiquer l’hérésie, oppose alors le royaume de France à celui du comté de Toulouse.

En 1229, après le traité de paix de Paris, mettant fin à ce conflit, Pujols est rasée. Ses habitants vont alors émigrer vers une petite ville, qui devient quelques siècles plus tard Villeneuve-sur-Lot. Le village de Pujols retrouve tout de même sa puissance au fil des années et une nouvelle citadelle se construit au XIVe siècle. On reconstruit même les enceintes en pierre de taille.

La nouvelle muraille résiste aux guerres de Religion mais elle est démentelée au début du XIXe siècle. En effet, à cette époque, une grande partie des pierres est vendue afin de transformer l’abbaye d’Eysses, à Villeneuve-sur-Lot, en prison. Sur les trois enceintes entourant jadis la cité, il ne reste que quelques morceaux de remparts et les portes d’accès. Le château fort est lui aussi détruit durant ce siècle, ne laissant que quelques vestiges.

Bien que la cité ait perdu son visage initial, elle n’en reste pas moins un village chargé d’histoire. Depuis le XXe siècle, son patrimoine bâti restant lui permet de développer une activité touristique non négligeable pour son économie. Elle est complétée par la culture de la vigne et de vergers, une activité qui perdure depuis le XIXe siècle.

Tout au long de l’année, la commune propose plusieurs festivités culturelles et sportives, comme des expositions, des foires et même des courses cyclistes.


Commune

  • Nom des habitants : Pujolais, Pujolaises
  • Superficie : 894 hectares
  • Population : 3546 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Anciennement nommée Podiolus puis Puiols , la commune adopte le nom de Pujols dès la fin du XIIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Pujols : 05.53.70.16.13

Office de Tourisme : 05.53.36.78.69


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Julie Daurel, Hélène Lagardère (2001). Randonnées en Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Serge Pampouille (1999). Mémoire en Images, Villeneuve-sur-Lot, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite