Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Castelnaud-la-Chapelle > Château de Castelnaud > Puits du château de Castelnaud

Puits du château de Castelnaud

A l’extrémité sud d’une longue crête étroite, le château de Castelnaud, dont la construction primitive remonte au XIIIe siècle, conserve un magnifique puits médiéval.

Contrairement à la basse-cour, réservée à la vie économique, la cour intérieure est réservée à la vie seigneuriale. C’est autour d’elle qu’est élevé le donjon et le corps de logis. Elle est protégée par une courtine, haute de 15 mètres, qui constitue le troisième rideau de défense du site (après l’enceinte extérieure et la barbacane). Elle peut ainsi abriter le puits.

Le puits est creusé à 46 mètres de profondeur au nord de la cour. De section circulaire, il est protégé par un toit de lauze soutenu par une charpente de bois. On y accède par une petite margelle qui en fait le tour.

Durant de nombreux siècles, le puits est un élément vital de la vie rurale, mais il est aussi indispensable à la vie de château, surtout en cas de siège. Bien souvent son emplacement est déterminé par la présence d’une source ou d’une nappe phréatique. Le puits du château était doublé par une citerne alimentée par les eaux de pluie.

Récemment restauré, le puits du château de Castelnaud fait partie des éléments du domaine aujourd’hui accessibles par les visiteurs.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Annick Stein (1991). La maison dans sa région, Périgord-Quercy, RIS, BibTeX.

Guillaume Lachaud (2000). Le château de Castelnaud, RIS, BibTeX.


Partager cette visite