Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Présidial de Sarlat

Présidial de Sarlat

Entouré de vastes jardins qui rompent avec la densité de la ville, le Présidial est l’ancien tribunal royal de Sarlat. Il fait partie des rares bâtiments de justice de l’Ancien Régime conservés aujourd’hui en France.

Sarlat, siège de la sénéchaussée depuis le XIVe siècle, est désigné comme « siège présidial » en 1525, c’est-à-dire comme siège de la justice royale. Le Présidial est donc construit au XVIIe siècle pour accueillir les hauts magistrats.

Le bâtiment présente une façade recouverte de vigne vierge, percée de deux grandes fenêtres en loggias. Des cellules de détention provisoire sont aménagées à l’origine dans le sous-sol.

Depuis le XVIIIe siècle, le Présidial est surmonté d’un grand lanternon soutenu par des poutrelles de bois.

Remplacé en 1789 par le tribunal de district établi dans l’ancien palais épiscopal, le Présidial est converti entre 1800 et 1841 en sous-préfecture avant d’être privatisé.

Les façades et les toits du Présidial de Sarlat sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1944.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Luc Aubardier (1998). Sarlat, RIS, BibTeX.

(2006). Sarlat, ville d’Art et d’Histoire, Le guide, RIS, BibTeX.


Partager cette visite