Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Prayssas

Prayssas

Il est probable que Prayssas soit occupé dès le Haut Moyen Âge. Cependant, les premières mentions dans les écrits en tant que castrum ne remontent qu’au XIIIe siècle.

La paroisse appartient à plusieurs co-seigneurs, dont un Amanieu qui lui donne ses coutumes en 1266. L’incertitude demeure sur le nom de ce seigneur qui, s’il appartient à la famille du Fossat, expliquerait que Prayssas soit tombée aux mains des Montpezat de façon légale, à savoir par héritage.

Pendant la guerre de Cent Ans, Pons de Castillon s’empare de la paroisse avant que son propriétaire légitime, Amanieu II de Montpezat et de Madaillan, ne la lui reprenne.

Au XVIe siècle, pendant les guerres de Religion, elle est prise par les protestants qui la ravagent. L’Agenais est en effet une région particulièrement sensible aux idées de la Réforme et voit des conflits particulièrement violents.

La ville est longtemps restée cantonnée dans ses murailles avant de commencer son développement, au XIXe siècle, au-delà, vers le nord-est, sur la route menant à Villeneuve-sur-Lot.

Devenue chef-lieu de canton, Prayssas, qui compte plus de neuf cents habitants, est devenue la vraie capitale du Pays de Serres.


Commune

  • Nom des habitants : Prayssassais, Prayssassaises
  • Superficie : 2648 hectares
  • Population : 921 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    La Masse

  • Origine du nom et description du blason :

    Prayssas vient du terme Priscius , qui est un nom d’homme.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

BrieucFages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Georges Tholin (1900). Histoire des communes du Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Site de l’office de tourisme du canton de Prayssas, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite