Accueil > Landes > Adour Chalosse > Poyanne

Poyanne

Le passé de la commune de Poyanne est attaché au destin des seigneurs qui portent son nom. Parmi eux, plusieurs jouent un rôle important dans l’histoire de France.

Le sol de la commune de Poyanne est probablement déjà occupé à l’époque romaine par un camp qui se situe à l’emplacement de l’actuel château. Mais, Poyanne se développe surtout avec sa bastide construite en 1304, sous l’occupation anglaise qui commence dès le XIe siècle et se termine en 1453 avec la fin de la guerre de Cent Ans.

Dès le Moyen Âge, ce sont les différents seigneurs de Poyanne qui ponctuent la vie du village. Au XIVe siècle, Arnaud de Poyanne marque l’histoire de la communauté. Il est abbé de Sainte-Croix à Bordeaux et évêque. Au XVIe siècle, la personnalité phare de la famille est Bertrand de Poyanne (1544-1613). Durant les guerres de Religion, il défend le catholicisme face aux protestants, à qui il reprend Mont-de-Marsan en 1580. Il est successivement sénéchal de Lannes, gentilhomme de la chambre du Roi et gouverneur de Dax. Son fils, Bernard de Poyanne (1572-1640), reprend Amiens aux Espagnols. Il obtient les mêmes titres que son père et lutte pour que la région de Poyanne reste sous le contrôle du roi de France lors des tumultes du début de règne de Louis XIII. Il construit le château en 1624. Henri de Poyanne, son successeur, lutte contre la Fronde, prenant modèle sur son père. Il est également gouverneur de Dax. Le dernier marquis est Léonard de Poyanne (1718-1781). Il est sénéchal de Lannes, inspecteur général de la Cavalerie et gouverneur de Dax. La famille de Poyanne s’éteint avant la Révolution, qui voit naître la commune et le département.

En 1859, le quartier de Courneau est ajouté à la commune. La vie du XIXe siècle est caractérisée par la présence de nombreux commerces et notamment de sabotiers et tonneliers qui exploitent les ressources de chênes et de pins.

En 1936, le château de Poyanne est transformé en abbaye. Monseigneur Mathieu, évêque de Dax, y place en 1940 les archives nationales que lui confie la Belgique. Les Allemands occupent les lieux, sans jamais accéder à la salle contenant les archives, car elle est murée. La Belgique ne retrouve ses documents qu’en 1946.

Aujourd’hui, l’impressionnant château de Poyanne demeure la principale attraction patrimoniale culturelle de la commune.


Commune

  • Nom des habitants : Poyannais, Poyannaises
  • Superficie : 1072 hectares
  • Population : 517 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom Poyanne viendrait du latin Podiana qui signifie « étendue de terre en hauteur ».


Informations pratiques

Mairie de Poyanne : 05.58.98.92.72

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Les Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite