Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Baneuil > Château de Baneuil > Porte au bâton écoté

Porte au bâton écoté

Le château de Baneuil possède une porte aux embrasures sculptées de bâtons écotés qui témoigne du réaménagement du château et de la présence de Jacquets.

Le corps de logis du château de Baneuil est construit au XIVe siècle. A la Renaissance, il subit de profonds changements. Les modifications principales ont pour conséquences un nouvel agencement des pièces et un élargissement des ouvertures. Ainsi, l’édifice militaire se transforme progressivement en résidence ouverte vers l’extérieur. Aux meurtrières se substituent par exemple de hautes et larges fenêtres à meneaux pour accueillir la lumière.

La porte au bâton écoté remplace une très probable porte basse qui permettait l’accès au corps de logis sur sa façade principale. Elle est habillée par le symbole d’un bâton de pèlerin, taillé dans le bois, et dont on ôte les branches. On en trouve de nombreux exemples à Sarlat.

Les jambages ainsi que la porte cloutée ont été restaurés. Seul le linteau est d’origine. On peut voir un écusson martelé sur lequel on devine quatre quartiers et qui représente la croix des Calvimont, alors propriétaires des lieux.

Cette porte au bâton écoté témoigne de l’inscription du château dans le vaste réseau des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont les routes d’aujourd’hui gardent encore les traces.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1966). Châteaux, manoirs et gentilhommières du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite