Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Bussière-Badil > Église Notre-Dame-de-la-Nativité > Portail occidental de l’église Notre-Dame-de-la-Nativité

Portail occidental de l’église Notre-Dame-de-la-Nativité

L’église de Bussière-Badil est une église abbatiale devenue paroissiale. Elle présente un portail de grand intérêt. En effet, la présence d’un portail sculpté est rare dans une église périgourdine et la qualité de la sculpture en est d’autant plus estimable.

Le portail date du XIIe siècle et se compose de trois voussures en plein cintre qui retombent sur des colonnettes. Les chapiteaux sont sculptés de monstres et de griffons. Les douelles des arcs présentent des sculptures de volatiles et d’un homme, le tout mêlé de végétation, de rameaux et d’acanthe.

Ce type de sculpture à la végétation luxuriante est rarissime en Périgord ; il faut certainement y voir une influence de la cathédrale d’Angoulême.

Ce portail est complété d’éléments archaïques, de réemplois dont on ignore la provenance. Il s’agit notamment de sept bas-reliefs représentant les apôtres, et de deux autres bas-reliefs très érodés illustrant l’Annonciation, la Visitation et le bœuf réchauffant l’Enfant Jésus.

Même si certains éléments de ce portail demeurent mystérieux, son intérêt est indéniable.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1968). Périgord roman, RIS, BibTeX.

Jean Secret Les Églises du Périgord, RIS, BibTeX.

Pierre Pommarède (2002). Le Périgord des églises et des chapelles oubliées, RIS, BibTeX.

Pierre Dubourg-Noves (1973). “Le Périgord vu par Léo Drouyn”, RIS, BibTeX.


Partager cette visite