Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Périgueux > Maison Estignard > Portail de la cour intérieure de la maison Estignard

Portail de la cour intérieure de la maison Estignard

À Périgueux, le portail de la cour intérieure de la maison Estignard présente une multitude de sculptures décoratives, aussi bien végétales, qu’animalières ou symboliques.

La maison Estignard doit son nom à un ancien propriétaire officier et maire de la ville de Périgueux au XIXe siècle. Le portail qui est situé dans la cour intérieure, sur le mur-pignon, permet d’accéder à l’escalier à vis qui dessert les étages de la maison. Il comporte de nombreuses décorations sculptées.

La porte rectangulaire est entourée de piédroits. Celui de gauche est à peine visible. Il semble avoir été recouvert par un corps de logis construit postérieurement. Cependant, la dissymétrie des décors sculptés vient contredire cette hypothèse. L’autre piédroit est en forme de pilastre orné de trois médaillons. Il est agrémenté d’un chapiteau sculpté de style composite.

Ces éléments supportent un linteau sculpté, bordé en haut et en bas de moulures. À l’intérieur, on peut voir deux putti portant un écu frappé d’un arbre arraché dont les racines sont encore présentes. Ils sont entourés de rinceaux de plantes. À l’extrémité gauche, on peut voir deux poignards croisés surmontés de deux os reliés par un lien de perles et, à droite, un cartouche rectangulaire.

Le linteau est surmonté d’un fronton triangulaire dont le fond est orné d’étoiles. Au milieu se trouve une salamandre. Les bordures en diagonale de ce fronton sont surmontés de quatre sculptures de forme végétale et sa pointe est dominée par un aigle dont les ailes sont déployées. De part et d’autre, sont représentés deux candélabres. Tout comme le piédroit de gauche, le candélabre lui correspondant est comme recouvert par le mur adjacent.

Ce portail se rapproche de celui présent au numéro 11 de la rue de la Sagesse. Ils possèdent tous deux des caractéristiques identiques dans leur décor sculpté. Ces ornementations ont également souvent été comparées avec celle du château Puyguilhem à Villars. La salamandre présente sur le fronton peut faire penser au symbole du roi François Ier, et on peut penser que le portail date de l’époque du monarque.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1988). Vieilles Demeures de Périgueux, RIS, BibTeX.

SDAP de la Dordogne (2005). Liste des immeubles protégés au titre de la législation sur les Monuments historiques et sur les sites, RIS, BibTeX.


Partager cette visite