Accueil > Lot-et-Garonne > Marmandais > Mas-d’Agenais (le) > Pont du Mas-d’Agenais

Pont du Mas-d’Agenais

La Garonne est une source de richesses importantes pour les communes qu’elle traverse. Cependant, son franchissement n’est pas toujours aisé et il devient nécessaire de construire des ponts. Afin de relier le Mas-d’Agenais et Sénestis, un pont est bâti en 1837 au-dessus du fleuve.

La construction de l’édifice a été décidée en 1834. Les travaux, confiés à l’entreprise Leinekugel-Le Cocq, sont commencés en 1837 et l’ouvrage est officiellement mis en service le 12 mai 1840.

Long de 237 mètres, il s’agit d’un pont suspendu. Le tablier en bois, divisé en quatre travées, est porté par des câbles métalliques accrochés à cinq arches puissantes. Le pont est fermé par deux grands portails de fer du côté du Mas-d’Agenais. En effet, jusqu’en 1893, un péage y est installé. Il se règle à un gardien, logé dans une petite maison en bas du pont.

Le pont est restauré à la fin des années 1920. Le bois du plancher et des garde-fous est remplacé par du métal, la chaussée est élargie et les câbles sont refaits. La maison du pontonnier, devenue inutile, est démolie.

L’ouvrage fait l’objet d’une nouvelle restauration entre 1973 et 1976. Les parties métalliques étant rongées par la rouille, il faut les remplacer : les câbles et le plancher sont refaits. Il est prévu qu’il soit reconstruit, la charge ne pouvant dépasser 15 tonnes. Mais en 1976, l’un des câbles se rompt à moitié et un second lâche peu de temps après. Ils sont rapidement remplacés, grâce à un crédit du Conseil Général du Lot-et-Garonne.

Le pont du Mas-d’Agenais est l’un des seuls ponts suspendus conservés dans la région, avec ceux de Vianne et de Clairac et la passerelle d’Agen. La base des piles a été renforcée avec du béton en 1987.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

René Vacqué (1992). Deux mille ans d’histoire du Mas-d’Agenais, RIS, BibTeX.

(2006). Mémoires d’hier et d’aujourd’hui en pays Val de Garonne – Gascogne, RIS, BibTeX.

Patrick Faucheur (1991). “Ouvrages d’art en Aquitaine”, in n° 8-9 mai (édité par), Le Festin, RIS, BibTeX.

Hélène Mousset (2003). “Franchir les rivières. Des ponts en Lot-et-Garonne”, in n° 47 septembre (édité par), Le Festin, RIS, BibTeX.


Partager cette visite