Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Vitrac > Pont de Vitrac

Pont de Vitrac

Le pont de Vitrac est élevé à la fin du XIXe siècle au-dessus de la Dordogne. Sa construction a marqué un changement à la fois dans la vie du port et dans celle de la ville, les liaisons étant facilitées entre la commune de Vitrac et la commune de Domme, sur la rive opposée.

Le projet de construction d’un pont au niveau du port de Vitrac est relativement ancien puisqu’il est examiné par le directoire du district de Sarlat en janvier 1793. Finalement, le projet est abandonné car trop onéreux et le port de Domme est préféré à celui de Vitrac (construction d’un pont à péage face à La Roque-Gageac à la fin du XVIIIe siècle).

La construction d’un pont à Vitrac est à nouveau envisagée dans les années 1890. Le maire lance une souscription en 1892 qui apporte une somme de 2 050 francs au projet. Le 26 juin 1895, le Préfet de la Dordogne lance une adjudication pour les travaux concernant l’édification de l’ouvrage, estimé à 150 000 francs. Après des problèmes liés au fleuve, le pont est ouvert à la circulation le 4 septembre 1898 et inauguré par le curé de Sarlat le mois suivant.

Le pont de Vitrac est laissé libre à la circulation : il n’est soumis à aucun péage, contrairement au pont de Domme. Son architecture est représentative des ponts construits depuis la fin du XVIIIe siècle : une construction entièrement en maçonnerie, cinq arches elliptiques identiques (26 mètres d’ouverture chacune) afin de mieux répartir l’ensemble des charges, des piles avec becs.

Depuis le pont, on peut admirer le village de Vitrac et, au loin, le château de Montfort.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Anne Béchaud (2008). Vitrac en Sarladais : au fil du temps, au fil de l’eau, RIS, BibTeX.


Partager cette visite