Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Jumilhac-le-Grand > Pont de la Tour

Pont de la Tour

À la limite de la Haute-Vienne et de la Dordogne, le pont de la Tour, au Chalard, est un ouvrage fort ancien et probablement médiéval. Il mesure 40 mètres de long.

Le pont doit son nom aux vestiges de la Tour d’Estivaux, du XVe siècle, démolie à la Révolution. Notons qu’au XVIe siècle, cet édifice est d’ailleurs la résidence d’Antoine Chapelle, célèbre maître de forges qui met en valeur les mines de fer et les forges du Chalard sur les bords de l’Isle grâce à l’énergie du bois des forêts.

Le pont franchit l’Isle et fait la limite entre le Limousin et le Périgord. Entre les trois arches, deux avant-becs en arc brisé coupent le courant en amont et servent de refuge sur la route.

De l’autre côté de la rivière, sur l’ancienne voie conduisant à Saint-Yrieix, un autre vieux pont gallo-romain traverse le ruisseau de la Cote-Bouille.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre-Henri Ribault de Laugardière Monographie de la ville et du canton de Bussière-Badil, Jumilhac-le-Grand, RIS, BibTeX.


Partager cette visite