Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Ponson-Dessus

Ponson-Dessus

Étendu le long de la route reliant le plateau de Ger à la Bigorre, le village de Ponson-Dessus s’inscrit entre landes et forêts, sur un territoire arrosé par le Lis-Darré et la Carbouère. Cette ancienne seigneurie des rois de France, en tant que souverains du Béarn, conserve un bel habitat ancien.

Les vestiges de nombreuses poteries gallo-romaines ainsi qu’une hache en pierre polie ont été découverts au XIXe siècle. Leur présence atteste que le site est occupé dès la Préhistoire.

Au XIVe siècle, le vicomte organise une campagne de peuplement du village. En tant que seigneur, il accorde l’affranchissement ainsi que cinquante arpents de terre aux premiers désireux de s’installer à Ponson-Dessus. L’opération est renouvelée quelques années plus tard avec la promesse des avantages d’une liberté civile et trente arpents de terres pour les colons suivants.

Le recensement effectué sous Gaston Fébus en 1385 compte une vingtaine de feux. Ceux du curé, de l’abbé laïque et du forgeron sont mentionnés comme « defore lo casteg », en dehors du château. Cette information prouve qu’à cette époque le village possède une demeure seigneuriale.

Au cours des fouilles entreprises au XIXe siècle autour de l’église, les vestiges d’une enceinte fortifiée ont été révélés. Il s’agit d’un castrum datant du XIe siècle qui a certainement abrité le premier noyau du village.La seigneurie dépend alors de la vicomté de Béarn, mais la justice y est rendue par les jurats de Montaner. Il faut comprendre par là qu’à cette époque Montaner et le Béarn sont deux territoires distincts. Le dénombrement mentionne également un abbé laïque. L’abbaye en elle-même apparaît dans un texte de 1344 qui précise son appartenance à l’évêque de Tarbes.

Au cours des siècles suivants, la position géographique du village pose des avantages et des inconvénients. La présence de la Cabouère engendre l’établissement de quatre moulins, ce qui permet à Ponson-Dessus de développer sa fabrication de farine. Cependant, le village se trouve encerclé par la Bigorre et l’enclave de Séron, les échanges commerciaux sont compliqués. Une plainte déposée par les Ponsonois stipule que l’accès aux principaux marchés comme Pau, Morlaàs ou Tarbes, est d’autant plus difficile qu’il faut payer un droit de passage. Cette taxe appelée la foraine est supprimée en 1789.

Au cours de l’été 1944, de nombreux parachutages à destination des maquisards ont eu lieu dans le village. Ponson-Dessus est aujourd’hui rattaché à la communauté de communes Ousse-Gabas.


Commune

  • Nom des habitants : Ponsonois, Ponsonoises
  • Superficie : 1077 hectares
  • Population : 234 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Carbouère, le Lis-Darré

  • Origine du nom et description du blason :

    Ponson est un anthroponyme gascon. Il vient de Pons , fréquemment utilisé en Béarn au Moyen Âge. Au XIVe siècle, le village est connu sous l’appellation Ponsoo-Sùsoo. Le suffixe gascon permet de situer le village, au dessus de sa jumelle Pons-Debat (actuellement Pons-Debat-Pouts).


Informations pratiques

Mairie de Ponson-Dessus : 05 59 81 93 13

Office de tourisme de Pau : 05 59 27 27 08


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Constant Lacoste (1979). Promenade archéologique en Montanérez, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Laurent

    Trop petite, jugée insalubre et trop éloignée du bourg, l’ancienne église romane de Ponson-Dessus est détruite en 1880 pour faire place à un nouvel (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ponson-Dessus
  • Ensemble fortifié de Ponson-Dessus

    Riche de vestiges anciens, la commune de Ponson-Dessus conserve deux enceintes fortifiées. La première, et la plus ancienne, se trouve au lieu-dit (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ponson-Dessus
  • Monument aux morts de Ponson-Dessus

    La France paie un lourd tribut à la Première Guerre mondiale, comptant près d’un million et demi de soldats tués. Comme de nombreuses communes, (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ponson-Dessus

Partager cette visite