Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Amand-de-Coly > Abbaye Saint-Amand-de-Coly > Plaque funéraire de l’abbé Guillaume dans l’abbaye Saint-Amand-de-Coly

Plaque funéraire de l’abbé Guillaume dans l’abbaye Saint-Amand-de-Coly

L’abbaye de Saint-Amand-de-Coly est fondée autour du tombeau de saint Amand, ermite de la région. De ce vaste ensemble du Moyen Âge, seule subsiste l’église. Elle abrite encore la plaque funéraire de l’abbé Guillaume.

Le nom de l’abbé Guillaume, mort entre 1124 et 1130, figure dans un document daté de 1125. Il s’agit du premier abbé connu de Saint-Amand, celui qui est considéré comme le bâtisseur de l’abbaye. Son corps repose dans la chapelle nord de l’abbatiale, où figure aussi une plaque funéraire qui honore sa mémoire.

Une inscription est gravée sur cette plaque funéraire : « DISCAT Q(U)I NESCIT VIR NOBIL(IS) HI(C) REQ(U)UESCIT Q(U)I RACHEL Q(U)E LIA Q(U)I MARTA F(U)IT ATQ(UE) MARIA PASAL(M)OS CANTATE FR(ATRES) CHR(ISTU)M Q(UE) ROGATE SALVET UT ABATEM W(ILHELUM) PER PIETATEM » . On peut la traduire par : « L’apprenne qui l’ignore, un homme noble ici repose qui fut Rachel et Lia, Marthe et aussi Marie. Des psaumes chantez frères, et le Christ suppliez, qu’il sauve l’abbé Guillaume en sa miséricorde ».

Cette inscription est en vers léonins (le milieu rimant avec la fin). Elle utilise les abréviations et les caractères spéciaux de l’époque.

Cette plaque funéraire de l’abbaye Saint-Amand-de-Coly est classée Monument Historique au titre d’objet depuis le 5 juillet 1965.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Périgord roman, RIS, BibTeX.

Francis Salet (1982). “L’église de Saint-Amand-de-Coly”, in Musée des monuments de France Paris (édité par), Société française d’archéologie, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


Partager cette visite