Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Vincent-sur-l’Isle > Pigeonnier de Saint-Vincent-sur-l’Isle

Pigeonnier de Saint-Vincent-sur-l’Isle

Le pigeonnier de Saint-Vincent-sur-l’Isle ajoute ingénieusement à sa fonction première celle d’abri pour ranger les outils agricoles.

Dans les zones féodales, le pigeonnier est un privilège seigneurial, mais plus largement, et particulièrement durant l’ère moderne, c’est un signe extérieur de richesse. Il fait partie des dépendances des demeures au même titre que le moulin par exemple.

Le pigeonnier de Saint-Vincent-sur-l’Isle est construit sur un dénivelé apparenté à un talus. Ses murs sont faits de pierres sèches maçonnées, ainsi que de pierres de taille pour les quatre angles. Il est percé d’une porte ainsi que de petites baies rectangulaires. Toutes les ouvertures sont renforcées par du métal. Au-dessus de la porte se situe une pierre percée de cinq boulins permettant les allers et venues des pigeons. Une des faces en possède également.

La toiture basée sur le plan carré de l’édifice est faite de tuiles plates et de tuiles canal nervurées qui rendent étanche l’ensemble. De plus, une génoise se trouve à double niveau au-dessous du toit. Enfin, le rez-de-chaussée de ce pigeonnier de Saint-Vincent-sur-l’Isle est utilisé pour entreposer de l’outillage agricole.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Cornet et Nicole Vlès (2007). Le Périgord des maisons paysannes, RIS, BibTeX.


Partager cette visite