Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Coux-et-Bigaroque > Pigeonnier de Bigaroque

Pigeonnier de Bigaroque

La commune du Coux-et-Bigaroque renferme un riche patrimoine rural, parmi lequel il faut signaler un pigeonnier. Celui-ci est installé dans le petit bourg de Bigaroque.

Pendant longtemps, ces colombiers témoignent d’un "privilège nobiliaire", puisque seuls les seigneurs ont alors le droit d’en posséder.

Comme beaucoup, celui de Bigaroque est construit près d’une grande propriété agricole. De base carrée il est placé non loin des corps de bâtiments principaux, près des dépendances. Édifié en pierre, il ne serait pas antérieur au Moyen Age.

La tour est bâtie de plein pied ; ses murs sont renforcés aux angles. Elle est coiffée d’un toit en pavillon (deux pans triangulaires et deux pans trapézoïdaux) dans lequel a été aménagé un espace pour les pigeons (trous d’envol).

La fenêtre percée sur l’une des faces du pigeonnier est sans doute conséquente à un remaniement de l’édifice. En effet, aucune ouverture, à part les trous d’envol et la porte d’entrée, n’est pratiquée dans les murs du pigeonnier afin de prévenir l’intrusion d’animaux nuisibles.

En se baladant dans la commune, le visiteur curieux peut apercevoir d’autres pigeonniers, ainsi que des fours, des lavoirs, des fontaines, des travails et des cabanes en pierre sèche.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce pigeonnier ne se visite pas


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Annick Stein (1991). La maison dans sa région, Périgord-Quercy, RIS, BibTeX.

Dominique Letellier (1991). Pigeonniers de France : histoire économique et sociale, technique architecturale, conseils de restauration, RIS, BibTeX.


Partager cette visite