Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Daglan > Pigeonnier de Bargès

Pigeonnier de Bargès

A environ 300 mètres du centre du village de Daglan, au pied d’un coteau boisé, se trouve un grand pigeonnier caractéristique du paysage Périgourdin, le pigeonnier de Bargès.

Il s’agit d’un pigeonnier-tour, forme la plus répandue pour ce genre de construction. De plan carré, la tour est édifiée dans un appareil de pierre qui mêle petits moellons (sur les façades) et pierres de taille (aux angles). Depuis le XIXe siècle, la partie inférieure sert probablement de remise pour le petit outillage agricole.

Le pigeonnier est pourvu, dans sa partie supérieure, d’une randière, sorte de corniche horizontale destinée à empêcher l’ascension d’animaux prédateurs. Elle est surmontée de trous d’envol de forme ronde. D’un diamètre relativement petit, les trous d’envol sont dimensionnés afin de permettre aux pigeons d’entrer ou de sortir de la volière mais aussi de fermer l’accès à de plus gros oiseaux comme les chouettes ou les corneilles.

La tour est coiffée d’une toiture pyramidale à forte pente sommée d’un épi de faîtage. Celui-ci répond à plusieurs fonctions, d’ordre matériel et spirituel. Il sert avant tout à rendre étanche le sommet du toit. Il orne aussi un bâtiment qui est considéré comme l’élément le plus important de l’exploitation. Il permettrait encore d’apporter fécondité et prospérité à l’élevage et à ses éleveurs.

Le pigeonnier surplombe un mur sur lequel est gravé l’inscription suivante : « ne crains pas la mort ni ne la souhaite ».


Patrimoine


Informations pratiques

Ce pigeonnier ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Annick Stein (1991). La maison dans sa région, Périgord-Quercy, RIS, BibTeX.

Dominique Letellier (1991). Pigeonniers de France : histoire économique et sociale, technique architecturale, conseils de restauration, RIS, BibTeX.


Partager cette visite