Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Peyrière

Peyrière

Au cours de son histoire, le bourg de Peyrière revient à différentes grandes familles locales.

En 1266, la cité est celle du seigneur Guiscard, époux de Guillemine de Beauville, fille du célèbre Nompar de Caumont.

Au XVIe siècle, la seigneurie appartient désormais à Imbert de Montesquiou. Cependant, en 1571, le mariage de sa fille avec François de Gironde, transfère la propriété. Ce dernier revend ensuite ses terres à Charles de Dijon dont les descendants en conservent la suzeraineté jusqu’au XVIIe siècle.

Au début du XVIIIe siècle, Peyrière revient à la famille de Mornier et se trouve rattachée à la baronnie de Seyches. Elle appartient enfin à la famille de Pontac en 1731.

Aujourd’hui, Peyrière est une commune dotée d’un riche patrimoine historique. De nombreuses maisons de la commune, ainsi que le clocher de l’église, sont bâties dans une belle pierre de tuf.


Commune

  • Nom des habitants : Peyriérois, Peyriéroises
  • Superficie : 814 hectares
  • Population : 242 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Peyrière provient de las perreiras qui signifie "les pierres". Le sous-sol de la commune est en effet riche de pierres de tuf et de nombreuses carrières ont exploité cette ressource. Ce nom est bien attesté dès le XIIIe siècle sous la forme Las Perreras . On le retrouve dans le cartulaire d’Agen établi vers 1300 écrit Las Perreiras , toujours au pluriel donc. Au XVIe siècle, il prend un Y pour donner Las Pereyras . Enfin, au siècle dernier, un certain laisser-aller des administrations singularise le nom pour donner Peyrière sans le « S » final. La mairie s’est inquiétée de cette transformation et après avoir fait appel de cette orthographe auprès du ministère de l’Intérieur, Peyrière devrait récupérer son pluriel.


Informations pratiques

Mairie de Peyrière : 05.53.93.32.44 / Office de tourisme de Miramont-de-Guyenne : 05.53.93.38.94


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues (1915). Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Clocher de l’église Saint-Pierre

    En 1887, grâce à une donation de Marie Angeline Beausoleil, un imposant clocher carré est ajouté à l’église Saint-Pierre de Peyrière.
    La base (...)

    Lot-et-Garonne - Peyrière
  • Église Saint-Pierre

    L’église Saint-Pierre de Peyrière, datée de l’époque romane, est entourée d’un cimetière qu’il faut traverser pour atteindre le porche d’entrée.
    Cette (...)

    Lot-et-Garonne - Peyrière

Partager cette visite