Accueil > Landes > Adour Chalosse > Pey

Pey

Les barthes occupent une place importante dans la topographie de la commune de Pey, où la pêche et l’agriculture se pratiquent activement depuis des siècles. On peut également y découvrir un patrimoine remontant au Moyen Âge.

Pey est une commune agricole depuis longtemps, comme en témoignent ses nombreuses fermes, datées pour la plupart du XVIIe siècle.

Traditionnellement, ses habitants sont toutefois plutôt marins ou pêcheurs. En effet, une bonne partie de la commune est occupée par les barthes, plaines alluviales inondables qui longent l’Adour.

Dès le XIIe siècle, on mentionne la présence à Pey d’une caverie, c’est-à-dire d’une maison noble confiée à un vassal par le seigneur des lieux, en échange de la protection du territoire. Le village abrite toujours la caverie de Geloux, reconstruite au XVIIIe siècle.

L’église Saint-Saturnin est, quant à elle, citée dès la fin du XIe siècle. Restaurée au XVIIIe siècle, elle abrite de nombreux tableaux intéressants.

Aujourd’hui, Pey abrite environ 656 habitants et développe une agriculture de qualité sur les bords de l’Adour.


Commune

  • Superficie : 1385225 hectares
  • Population : 656 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    Barthes de l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Pey tient son nom du latin podium , ce qui peut paraître étrange étant donné que son point culminant se trouve à seulement 20 mètres.


Informations pratiques

Mairie de Pey : 05.58.57.71.31

Office de tourisme de Peyrehorade-Pays-d’Orthe : 05.58.73.00.52


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite