Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Ordiarp

Ordiarp

Au Moyen Âge, le village d’Ordiarp est étroitement liée au passage des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Sa commanderie, ou halte hospitalière est bien connue, dépendant de l’importante abbaye de Roncevaux, jusqu’au XVIe siècle.

Le village est mentionné dans des écrits dès 1375, sous la forme d’ Urdiab . Sa commanderie lui permet de développer ses ressources en accueillant les pèlerins de Saint-Jacques.

Des découvertes archéologiques remontent aux origines de la commune, en dévoilant de premières traces d’habitation protohistorique. Des tumulus et des tertres sont en effet visibles sur les trois quartiers de la commune d’Ordiarp.

Aujourd’hui, le village est essentiellement agricole, spécialisé dans l’élevage de béliers Manech à tête noire et rousse.

De nos jours, l’activité économique dominante d’Ordiarp reste l’agriculture, notamment par l’implantation du centre départemental de l’élevage ovin. La commune essaie de se diversifier par l’exploitation d’une source thermale et l’ouverture d’un centre d’évocation du patrimoine souletin.


Commune

  • Superficie : 3100 hectares
  • Population : 563 habitants (2008)
  • Cours d'eau :

    le Saison et le ruisseau Arangorena

  • Origine du nom et description du blason :

    Dit Urdinarbe en basque, il semble que l’origine du nom de la commune vienne de urd-ainhar-pe désignant le plateau au pied des bruyères.


Informations pratiques

Mairie d’Ordiarp : 05.59.28.07.63


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.

J.-M. Régnier (1991). Histoire de la Soule, RIS, BibTeX.

J-B Orpustan (2006). Toponymie basque : noms des pays, vallées, communes et hameaux du Pays Basque, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite