Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Mayac > Château de Mayac > Orangerie du château de Mayac

Orangerie du château de Mayac

L’orangerie du château de Mayac illustre l’ambition et la culture des anciens propriétaires des lieux, à travers leur volonté de posséder un élément aussi prestigieux.

L’orangerie est une serre froide adaptée pour faire pousser des fruits en dehors de leur climat d’origine. Cette mode débute en Europe au XVe siècle, période durant laquelle les palais se munissent les uns après les autres de cet édifice. L’orangerie du château de Mayac date du XIXe siècle.

Située dans le jardin du château de Mayac, cette orangerie est de forme rectangulaire, elle est orientée plein sud en raison de la fragilité des arbres qu’elle est sensée abriter. C’est pour le même motif que sa façade est percée de larges baies, permettant d’obtenir le maximum de lumière solaire. En effet, l’usage du chauffage risquerait de provoquer un mûrissement accéléré des fruits.

L’édifice présente donc cinq baies en façade. Trois d’entre elles, dont celle du centre qui sert également de d’entrée, sont en arcade et comportent une voussure. Les deux autres baies, disposées de part et d’autre, sont rectangulaires. On trouve également des ouvertures orientées vers l’ouest, afin de recueillir le soleil l’après-midi. On peut se demander si les baies étaient pourvues de verre, matière très onéreuse à l’époque.

Cette orangerie s’inscrit dans un courant culturel propre à la noblesse du XVIIIe siècle. Elle participe inévitablement à l’appellation de « petit Versailles périgourdin » donnée au château de Mayac à cette époque.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Pierre Nerauda (1985). Dictionnaire d’histoire de l’art, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1999). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite