Accueil > Landes > Landes océanes > Ondres

Ondres

Malgré une origine obscure, le nom de village d’Ondres apparaît dès le Moyen Âge, mentionné comme étape sur la voie de Tours, entre Saint-Vincent-de-Tyrosse et Bayonne, menant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les origines d’Ondres semblent remonter au XIIIe siècle, où l’on trouve référence à l’"hospitali Sancti Jacobi de Tonres", qui est probablement la commanderie-hôpital de Saint-Jacques à Ondres. En 1583, un pèlerin parle du village en l’orthographiant Hondres. Au XVIIe siècle, enfin, la « Grande chanson des pèlerins » évoque l’accueillante étape de Hongres sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le village est situé sur la rive de l’étang de Garros, l’ancien cours de l’Adour. Cette position géographique ainsi que sa situation sur une butte permettent au village d’Ondres de développer une économie qui lui est propre.

La récolte, la préparation et la vente de la pigne (pomme de pin) sont la spécialité de la population ondraise. La récolte est effectuée par des cueilleurs surnommés les « pigners » ou « pignards ». Leur mode de vie misérable leur donne la réputation de « plaie du pays ». Métier abandonné aujourd’hui, le dernier pignard a travaillé jusqu’en 1960.

Parallèlement, un autre métier s’est développé à partir de la moitié du XIXe siècle, celui de résinier. Métier plus noble que le précédent, il est exclusivement réservé aux hommes et se transmet de père en fils. Même si la récolte de la résine se pratique toujours en ce début de XXIe siècle, la popularité du métier a commencé de diminuer à partir de la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, la commune se développe grâce à une nouvelle économie, le tourisme, avec ses plages récemment consacrées par un plan d’aménagement du territoire. Comme toutes les autres communes du pays du Seignanx, Ondres, de par sa position jouxtant la périphérie bayonnaise, bénéficie du dynamisme de la ville basque.


Commune

  • Nom des habitants : Ondrais, Ondraises
  • Superficie : 1513 hectares
  • Population : 4241 habitants (2003)
  • Cours d'eau :

    le ruisseau de la Palibe

  • Origine du nom et description du blason :

    Il existe plusieurs hypothèses quant à l’origine du nom. Certains évoquent une souche basco-ibère ondar , c’est-à-dire « le sable ». D’autres parlent d’un dérivé du verbe latin honores , « propriétés accordées en signe de gratification ».

    La commune possède un blason bicolore (bleu et rouge) composé de germes de blé, représentant l’une de ses activités principales.


Informations pratiques

Mairie d’Ondres : 05 59 45 30 06

Office de tourisme d’Ondres : 05.59.45.19.19

http://www.otc-seignanx.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

F. Zapata et J-P Rousset (2002). Les Chemins de Saint-Jacques dans les Landes, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

, Bienvenue à Ondres, Village gascon du sud des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite