Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Notre-Dame-de-Sanilhac

Notre-Dame-de-Sanilhac

La commune de Notre-Dame-de-Sanilhac est étroitement liée à son église dédiée à la Vierge, à qui l’on attribue une réelle bienveillance sur ce territoire.

Selon la légende, la ville de Notre-Dame-de-Sanilhac date de la construction de l’église dédiée au culte de la sainte Vierge. Ainsi, on relate qu’une bergère découvre une statue de Marie à l’endroit où paissaient ses moutons. La statue est portée en triomphe dans l’église de Sanilhac, mais elle disparait pour revenir dans son buisson. On la porte alors dans l’église de Saint-Pierre-ès-Liens, mais elle revient à l’endroit où elle a été découverte. C’est ainsi qu’il est décidé de construire à cet endroit une église en son honneur.

Dès le Moyen Âge, Notre-Dame-de-Sanilhac attire de nombreux pèlerins qui viennent honorer Notre-Dame des Vertus. Suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine et de Henri II Plantagenêt en 1154, la ville souffre des attaques anglaises, comme toutes les communes du Périgord. En effet, la guerre de Cent Ans fait rage jusqu’à la victoire française à Castillon en 1453. Un siècle plus tard, la paix est à nouveau troublée par les révoltes des huguenots. Les campagnes sont ravagées. D’ailleurs, l’église Notre-Dame des Vertus attire de plus en plus de pèlerins priant pour la fin des émeutes. Cependant, la révolte des Croquants suit, en réponse à la levée de nouvelles taxes.

La situation ne s’améliore pas lors de la Fronde de 1648 à 1652. À l’issue de cet épisode, les notables de Périgueux construisent un oratoire à Sanilhac pour remercier la Vierge de leur victoire sur les frondeurs. Les troubles résultants de la mutinerie des Croquants ne cessent pourtant pas. En effet, des foyers de soulèvements continuent d’altérer l’ordre public durant les XVIIIe et XIXe siècles.

C’est dans la première moitié du XIXe siècle que Sanilhac se voit ajouter le préfixe de Notre-Dame. La commune fusionne ensuite avec la ville de Saint-Pierre-ès-Liens.

La commune de Notre-Dame-de-Sanilhac vit actuellement de l’exploitation d’arbres fruitiers et de la production de fraises. D’ailleurs, une coopérative agricole fruitière a été créée.


Commune

  • Nom des habitants : Sanilhacois, Sanilhacoises
  • Superficie : 2579 hectares
  • Population : 2617 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Sanilhac vient de la déformation d’un nom gaulois Senelius , suivi du suffixe - acum . Au XIIe siècle, on relève deux termes dans les écrits : Seneilhac et sa forme latinisée Senelacum. Au XIIIe siècle, on trouve les noms de Senilhacum et Senilhac. C’est au XIVe siècle que le nom prend son appellation définitive.


Informations pratiques

Mairie de Notre-Dame-de-Sanilhac : 05.53.53.31.12

Office de tourisme de Périgueux : 05.53.53.10.63


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Couvent de Notre-Dame-de-Sanilhac

    Le couvent des religieuses de Notre-Dame-de-Sanilhac est étroitement lié au pèlerinage dédié à la Vierge et n’a en fait jamais abrité une maison de (...)

    Dordogne - Notre-Dame-de-Sanilhac
  • Église Notre-Dame-des-Vertus

    L’église Notre-Dame-des-Vertus est un lieu de pèlerinage réputé. Elle contient de nombreuses chapelles où les pèlerins peuvent se recueillir.
    L’église (...)

    Dordogne - Notre-Dame-de-Sanilhac
  • Monument aux morts de Notre-Dame-de-Sanilhac

    Le monument aux morts de Notre-Dame-de-Sanilhac présente la particularité de commémorer, entre autre, la guerre franco-prussienne de 1870. De plus, (...)

    Dordogne - Notre-Dame-de-Sanilhac
  • Statue de saint Front de l’église Notre-Dame-des-Vertus

    La statue de saint Front de l’église Notre-Dame-des-Vertus, à Notre-Dame-de-Sanilhac, honore un membre éminent du clergé local à travers une sculpture (...)

    Dordogne - Notre-Dame-de-Sanilhac

Partager cette visite