Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Domme > Eglise Notre-Dame de l’Assomption de Domme > Nef de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption

Nef de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Domme possède une nef d’une grande sobriété.

La construction de l’église de Domme remonte à la fondation de la bastide par le roi de France Philippe le Hardi en 1281. Démolie par Geoffroy de Vivans en 1589, comme le château de Domme-Vieille et une partie du couvent des Augustins, elle est reconstruite avec les mêmes pierres en 1622, à la fin des troubles causés par les guerres de Religion.

La nef de l’église est donc construite à cette date. Elle reprend un plan qui devait être celui de la nef de l’église primitive : un vaisseau unique rectangulaire. Celui-ci est couvert d’une voûte en berceau plein cintre d’un seul tenant. Il ouvre, dans la partie la plus proche de l’abside, sur deux chapelles latérales, au nord et au sud. Il est éclairé par quatre baies, qui forment des sortes de lucarnes sur le toit à l’extérieur.

La nef de l’église de Domme abrite une chaire et un panneau sculpté surmonté d’un calvaire, deux œuvres en bois d’une grande qualité.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hervé Brunaux (2005). Domme et son pays, RIS, BibTeX.


Partager cette visite