Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Cyprien > Abbaye de Saint-Cyprien > Église abbatiale de Saint-Cyprien > Nef de l’église abbatiale Saint-Cyprien

Nef de l’église abbatiale Saint-Cyprien

L’église abbatiale de Saint-Cyprien possède une nef qui se termine par un chevet richement orné.

L’église et le monastère attenant ont été plusieurs fois remaniés au cours des siècles, en raison notamment des destructions causées par les guerres (guerre de Cent Ans puis guerres de Religion). Si l’église a été construite au XIIe siècle, elle garde aujourd’hui l’aspect que lui a donné la restauration de la fin du XVIIe siècle.

Le prieur de l’abbaye, Jacques de Noyer, relève en effet, entre la fin du XVIIe siècle et le début du siècle suivant, l’ensemble de l’établissement (église, couvent, monastère). L’église est restaurée selon un plan qui ne respecte pas tout à fait le plan d’origine. Une arcade murée laissait supposer, jusqu’à la restauration de 1960 qui l’a fait disparaître, la présence d’une chapelle attenante à la nef du côté nord et dédiée à saint Cyprien.

La nef de l’église abbatiale conserve donc vraisemblablement des fondations datant de l’époque romane mais son élévation est l’œuvre de Jacques de Noyer. Elle est constituée d’un vaisseau unique divisé en travées régulières. Celles-ci sont couvertes de voûtes d’ogives élevées à près de 15 mètres de hauteur.

La nef, comme l’ensemble de l’ancienne église abbatiale, a été classée au titre des Monuments Historiques en 1923. Elle recèle de nombreux trésors, parmi lesquels des orgues et une chaire à prêcher.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Alberte Sadouillet-Perrin (1991). Saint-Cyprien, sa plaine, ses coteaux, RIS, BibTeX.

, Site de la commune de Saint-Cyprien, RIS, BibTeX.


Partager cette visite