Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Nanteuil-Auriac-de-Bourzac

Nanteuil-Auriac-de-Bourzac

Les villages de Nanteuil-de-Bourzac et d’Auriac-de-Bourzac sont tous deux des villages anciens qui fusionnent en 1973. Leur formation précoce vient peut-être de leur situation en surplomb de la Lizonne et de la Pude, situation défensive et de surveillance idéale.

Dès le XIIe siècle s’y établit un prieuré qui devient ensuite fermage des religieuses de Sainte-Claire-de-Dulac.

Plus tard, alors qu’on signale la présence d’une commanderie templière à Nanteuil, le site semble défendu par un manoir élevé au XVe siècle sur une motte féodale, au-dessus de la Lizonne.

La présence de la rivière permet au cours du XVIIIe siècle l’établissement de nombreux moulins, au nombre de quatre, indiquant une relative prospérité des deux villages.

On signale également sur la commune la persistance jusqu’au milieu du XXe siècle d’une tradition locale assez rare en Périgord : le culte de saint Saturnin à la fontaine d’Auriac, dont les eaux s’écoulent même en fin d’été malgré les terres calcaires.


Commune

  • Superficie : 2092 hectares
  • Population : 252 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    La Lizonne, la Pude

  • Origine du nom et description du blason :

    Les deux noms Auriac et Nanteuil sont attestés au XIIIe siècle. Le premier, latinisé sous la forme Auriacum en 1365, renvoie à un nom d’homme gallo-romain suivi du suffixe locatif - acum , soit un domaine d’habitation. Le deuxième, Nantulh (1250) puis Nantholium, provient du gaulois nanto , « la vallée », et indique donc sa situation géographique, dans la vallée de la Lizonne. Bourzac, qui était accolé aux deux noms d’Auriac et de Nanteuil avant la fusion des villages, est signalé plus tôt, au XIIe siècle. Il s’agit d’un nom de personne gallo-romain, Bursius ou Burtius , suivi du suffixe locatif - acum .


Informations pratiques

Mairie de Nanteuil-Auriac-de-Bourzac : 05.53.91.05.04. Ouverture : lundi et mercredi de 14h à 18h.

Office de tourisme de Verteillac : 05.53.90.37.78

http://www.perigord.tm.fr/tourisme/otsi/verteillac/histoire/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

André Goineaud-Bérard (2002). Templiers et hospitaliers en Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite